boycott des évaluations CM2 et CE1

vendredi 8 janvier 2010
mis à jour jeudi 28 janvier 2010

La fédération sud éducation appelle les équipes enseignantes à organiser le boycott des évaluations CM2 et CE1.

Evaluations CM2 CE1 : ne participons pas à cette mascarade !
Organisons le refus collectif des évaluations !

Les différents problèmes dénoncés par la communauté éducative l’an dernier concernant les évaluations nationales CM2 et CE1 subsistent :
- elles ne servent toujours pas au diagnostic des difficultés des élèves,
- elles ne constituent pas un outil professionnel au service de la réduction des difficultés scolaires,
- elles servent à légitimer les dispositifs d’aide individualisée (stage de remise à niveau, aide personnalisée) largement contestés dans la profession,
- elles contribuent à la standardisation pédagogique de nos pratiques de classe. A chaque nouvelle réforme, notre liberté pédagogique est un peu plus restreinte,
- l’annonce d’un troisième codage pour « absence de réponse », introduit cette année, ne change rien au fond du problème,
- le versement de la prime de 400 euros divise les personnels et instaure une individualisation des salaires qui va à l’encontre de l’augmentation générale des salaires que nous défendons.

Dans son rapport de juillet dernier, l’Inspection Générale de l’Education Nationale annonçait l’étape faisant suite à la mise en place des évaluations : « demander aux écoles des objectifs chiffrés d’amélioration des résultats » de ces évaluations.

Ce pilotage par l’évaluation fait peser une menace lourde sur le système éducatif, en instaurant un outil de mesure des résultats qui va permettre une concurrence entre les écoles, et à terme, avec la disparition de la carte scolaire, la transformation de l’école en un vaste marché.

La fédération SUD éducation appelle les équipes enseignantes à s’organiser collectivement pour refuser les évaluations CM2 et CE1.

PDF - 74.8 ko
boycott évaluations