Articles publiés dans cette rubrique

dimanche 8 avril 2018

Rapport sur la formation professionnelle : l’avenir des lycéen.ne.s en danger

Tribune unitaire

Ce texte a été publié dans l’Humanité du jeudi 5 avril Sur demande de Jean-Michel Blanquer, la députée LREM Céline Calvez et le chef d’entreprise Régis Marcon ont produit un rapport sur l’enseignement professionnel scolaire. Ce rapport s’inscrit dans la logique gouvernementale de réforme de la formation professionnelle dans son ensemble. Les préconisations de ce rapport menacent directement l’avenir de la voie professionnelle, des lycées. Nous rappelons qu’aujourd’hui un.e lycéen.ne sur trois est (...)  >> Lire la suite...
vendredi 6 avril 2018
mis à jour jeudi 12 avril 2018

Mobilisation nationale le 10 avril

Parcoursup, sélection, CAP22 - tract et affichette

Sélectionner à tout prix La loi Orientation et Réussite des Étudiants (ORE) généralise la sélection à l’entrée de toutes les filières de l’enseignement supérieur français. Le gouvernement s’est notamment arc bouté sur le refus de laisser les élèves hiérarchiser leurs vœux sur Parcoursup comme ils le faisaient sur APB, alors que ce système va créer d’énormes listes d’attentes anxiogènes et inutiles. Pourquoi ? Sur APB, dans de nombreuses formations, le nombre d’élèves qui les choisissaient en premier vœu correspondait peu ou prou au nombre de places. La non-hiérarchisation des vœux au contraire augmente mécaniquement le nombre de candidatures reçues dans de nombreuses filières, alors même que les candidat-e-s ne prendront pas les places s’ils en trouvent ailleurs. On gonfle ainsi artificiellement les demandes pour qu’elles excèdent partout les capacités d’accueil, et ainsi contraindre toutes les formations à classer, trier, sélectionner les candidatures, même dans les filières non-saturées où la sélection se trouve non seulement nier le droit à l’éducation, mais imposer aux personnels un lourd travail de classement en définitive inutile ! L’obstination du gouvernement montre bien le caractère idéologique de cette réforme : il faut à tout prix mettre les élèves en compétition partout, et rendre l’ensemble du système sélectif.  >> Lire la suite...
vendredi 6 avril 2018
mis à jour dimanche 8 avril 2018

Réforme du bac, du lycée : le ministère s’entête

Le ministère vient de communiquer les projets de textes concernant la réforme des enseignements du lycée. Après le rejet en CSE du 21 mars du décret sur la mise en œuvre du nouveau baccalauréat, le gouvernement persiste et dévoile des projets de textes toujours aussi flous sur les horaires, leurs répartitions et les disciplines qui constitueront les enseignements au lycée et en particulier ceux de spécialités qui sont la nouveauté et l’inconnu de cette réforme. Un ministère inconséquent La fédération (...)  >> Lire la suite...
jeudi 5 avril 2018
mis à jour jeudi 12 avril 2018

Appel à une journée nationale de mobilisation et d’actions dans le supérieur et la recherche le 10 avril 2018

CGT FERC-SUP, SNTRS-CGT, CGT-INRA, SNASUB-FSU, SNCS-FSU, SNESUP-FSU, SNEP-FSU, SNETAP-FSU, SLU, SOLIDAIRES ÉTUDIANT.E.S, SUD ÉDUCATION, SUD RECHERCHE EPST, UNEF, FIDL, SGL, UNL

Le gouvernement doit entendre la colère qui monte, retirer la loi Vidal et répondre aux revendications du personnel du supérieur et de la recherche Après le succès de la journée nationale de mobilisation du 22 mars dans la fonction publique qui a réuni plus de 400 000 manifestant.e.s dans toute la France, après celles des 3 et 4 avril avec la grève des cheminots et le soutien des étudiant.e.s et de toute une partie de la population, le nombre d’universités et d’établissements mobilisés pour le (...)  >> Lire la suite...
jeudi 5 avril 2018

Étendre la mobilisation pour bloquer les réformes

FERC-CGT, FNEC-FP FO, FSU, SUD éducation, SUNDEP, Solidaires étudiant-e-s, Unef, UNL, UNL-SD, SGL, FIDL, ASES, SLU

Le 22 mars, la grève a été très suivie dans toute la Fonction publique. Les 3 et 4 avril, les cheminot·e·s se sont massivement mis·e·s en grève. Au même moment, les jeunes sont descendu·e·s massivement dans la rue et le nombre d’universités et d’établissements mobilisés pour le retrait de la loi VIDAL-ORE, contre la plateforme ParcourSup et la réforme du bac et du lycée n’a cessé de croître. A ce jour des Assemblées générales sont régulièrement organisées dans plus de 26 sites universitaires et plusieurs (...)  >> Lire la suite...
mercredi 4 avril 2018

Dans l’Éducation Nationale, 1 personnel sur 4 est contractuel

SUD éducation tire la sonnette d’alarme

La Fédération SUD éducation appelle les personnels à se mobiliser et à faire grève le 5 avril contre l’aggravation de la précarité dans l’éducation. Aujourd’hui, 300 000 personnels de l’Éducation Nationale ne sont pas fonctionnaires mais contractuel-le-s, sans compter les milliers de précaires qui font vivre l’Enseignement Supérieur et la Recherche. À l’heure où le gouvernement s’attaque aux statuts des cheminot-e-s, rappelons que les mêmes logiques sont à l’œuvre dans la Fonction Publique : liquider les (...)  >> Lire la suite...
lundi 2 avril 2018
mis à jour vendredi 27 avril 2018

Parcoursup : boycott des commissions de sélection et des classements

La loi Orientation et Réussite des Étudiants (ORE) généralise la sélection à l’entrée de toutes les filières de l’enseignement supérieur français. Le gouvernement s’est notamment arc bouté sur le refus de laisser les élèves hiérarchiser leurs vœux sur Parcoursup comme ils le faisaient sur APB, alors que ce système va créer d’énormes listes d’attentes anxiogènes et inutiles. Pourquoi ? Sélectionner à tout prix Sur APB, dans de nombreuses formations, le nombre d’élèves qui les choisissaient en premier vœu (...)  >> Lire la suite...
lundi 2 avril 2018

Solidarité avec les enseignantes et enseignants de Tunisie - Les exigences du FMI : ça suffit !!

Communiqué de la fédération Sud éducation

Depuis plusieurs mois, les syndicats de l’éducation de l’Union Général des Travailleurs de Tunisie dénoncent la privatisation de ce service public par un pouvoir qui se plie aux exigences du FMI. Comme dans d’autres pays, cette institution exige des coupes budgétaires dans ce service public, au mépris des besoins de la population et des conditions de travail des enseignants et enseignantes. Depuis des mois, les grèves et manifestations massives dénoncent cette politique, avec le soutien de la (...)  >> Lire la suite...
samedi 31 mars 2018

Education en lutte n°4

Bulletin d’information et de mobilisation - 31 mars 2018

A partir du 3 avril, construire les convergences La journée de mobilisation du 22 mars fut un succès. Presque 500 000 personnes dans les manifestations, plus de 200 000 grévistes dans l’éducation nationale. Il s’agit maintenant de poursuivre la mobilisation. Les mobilisations dans les universités, les lycées, les collèges mais également celles des postières et postiers, celles des hospitaliers ou des cheminotes et cheminots sont liées : elles ont en commun la défense du service public. Ce sont des (...)  >> Lire la suite...
samedi 31 mars 2018

SUD éducation solidaire des peuples du Rojava

motion d’actualité du 8e congrès de la fédération des syndicats SUD éducation

Réunie en congrès, la fédération SUD éducation fait sienne l’appel des syndicalistes pour Afrîn rendu public le samedi 24 mars dernier, à l’occasion de la journée mondiale de mobilisation en défense d’Afrîn. Depuis le 18 mars, la ville d’Afrîn au Rojava (Kurdistan syrien) vit sous l’occupation de l’armée turque et de ses mercenaires djihadistes. L’attaque contre le canton d’Afrîn, l’un des trois que compte le Rojava avec ceux de Cizre et Kobané, a débuté le 20 janvier dernier. Les grandes puissances (...)  >> Lire la suite...
samedi 31 mars 2018

Motion de soutien aux prisonniers politiques sahraouis

motion d’actualité du 8e congrès de la fédération des syndicats SUD éducation

Le congrès SUD éducation est attentif à la situation au Sahara occidental et à un conflit de décolonisation qui dure depuis 42 ans. Le peuple sahraoui autrefois colonisé par l’Espagne est privé d’une grande partie de son pays occupé depuis 1976 par le Maroc. Obligé à l’exil ou contraint à une occupation cruelle, il n’a jamais renoncé à lutter pour son indépendance. Le congrès soutient cette lutte de libération courageuse qui par des moyens aujourd’hui pacifiques s’applique à faire respecter le droit (...)  >> Lire la suite...
samedi 31 mars 2018

Ni à Bure, ni ailleurs !

motion d’actualité du 8e congrès de la fédération des syndicats SUD éducation

Depuis les années 2000, la commune de Bure dans la Meuse a été choisie par le lobby nucléaire et l’état Français comme laboratoire pour l’enfouissement des déchets de l’industrie nucléaire. Ce projet est : dangereux car il est irréversible et ne donne aucune garantie quant à la sécurité du processus de stockage des déchets nucléaires ; anti-écologique et ruineux car il pérennise la filière et le lobby nucléaires ; anti-démocratique car l’enfouissement et le site de Bure ont été choisis avec une (...)  >> Lire la suite...
samedi 31 mars 2018

Uni-e-s contre l’extrême droite !

motion d’actualité du 8e congrès de la fédération des syndicats SUD éducation

Les groupuscules d’extrême droite se restructurent en France dans un nouveau cadre : Le Bastion Social. Ce Bastion Social regroupe des membres du Groupe Union Défense (G.U.D) suite à sa dissolution et des militant-e-s de divers groupuscules fascistes notamment l’Action Française. Les membres de ce réseau d’extrême droite partagent les mêmes idées racistes, sexistes, xénophobes, anti-LGBTQI et viennent de diverses mouvances : catholiques intégristes, royalistes, nationalistes, néo-naziEs... Des élu-e-s (...)  >> Lire la suite...
samedi 31 mars 2018

Motion sur les Assises de la maternelle

motion d’actualité du 8e congrès de la fédération des syndicats SUD éducation

Cette semaine avaient lieu à Paris les Assises de la maternelle, organisées par Jean-Michel Blanquer pour les cadres de l’Education nationale, chargé-e-s ensuite de prêcher la bonne parole auprès des personnels. Une seule professeure des écoles y était conviée, parmi 400 invité-e-s. Ce mardi 27 mars, venu inaugurer ces Assises, Emmanuel Macron a annoncé l’instruction obligatoire à partir de 3 ans dès la rentrée 2019 au lieu de 6 ans actuellement, mesure en soi socialement intéressante. Cependant, pour (...)  >> Lire la suite...
samedi 31 mars 2018

Construire le rapport de forces dès maintenant

motion d’actualité du 8e congrès de la fédération des syndicats SUD éducation

La fédération des syndicats SUD éducation s’est positionnée pour un appel à la grève reconductible à partir du 3 avril partout où cela est possible. La mise en œuvre de cette décision exige que concrètement des initiatives soient prises dès maintenant : Être à l’initiative d’assemblées générales dans nos établissements et dans nos secteurs sur le thème de la défense du service public et de l’importance de la convergence des luttes. En effet pour discuter et mobiliser nos collègues, il est nécessaire de faire le (...)  >> Lire la suite...
vendredi 30 mars 2018

Appel intersyndical à la grève des précaires du 5 avril

Appel intersyndical SUD éducation et CNT-F

Dans l’éducation, les annonces ministérielles se succèdent, toutes dans le même sens. La suppression de 120 000 postes de fonctionnaires déclinée dans l’Éducation se traduit par une baisse drastique du nombre de postes ouverts au concours et parallèlement par une augmentation importante du nombre d’enseignant-e-s contractuel-le-s, dans le premier comme dans le second degré. Par ailleurs, depuis cet été, un véritable plan de licenciement a été décidé par le gouvernement, renvoyant plusieurs milliers de (...)  >> Lire la suite...
vendredi 30 mars 2018

Lancement de la concertation sur la meilleure reconnaissance de la mission de formation des enseignant-e-s-chercheurs/euses et des enseignant-e-s dans l’enseignement supérieur : 3 syndicats claquent la porte

Invitées au lancement de la concertation sur la meilleure reconnaissance de la mission de formation des enseignant-e-s-chercheurs/ses et des enseignant-e-s dans l’enseignement supérieur les organisations SUD éducation, FERC-Sup CGT et Snesup-FSU ont claqué la porte de la réunion pour protester contre les réformes en cours et les violences commises contre les étudiant-e-s mobilisé-e-s dans les Universités. Elles ont lu la déclaration suivante.  >> Lire la suite...
jeudi 29 mars 2018

Halte aux intimidations, amplifions la mobilisation !

FERC-CGT, FNEC-FP FO, FSU, SUD éducation, SUNDEP, Solidaires étudiant-e-s, Unef, UNL, SGL, FIDL, ASES, SLU

Jeudi 22 mars à Montpellier des hommes cagoulés et armés de lattes de bois ont fait irruption dans un amphithéâtre de l’UFR de droit et de science politique de l’université de Montpellier occupée par une cinquantaine d’étudiant·es. Ils ont frappé, menacé, insulté les étudiant·e·s présent·e·s, en blessant quatre qui ont dû recevoir des soins. Il apparaît que le directeur de l’UFR de droit a, a minima, laissé faire cette agression sur des jeunes placés sous sa responsabilité, voire en aurait été complice. Ces faits (...)  >> Lire la suite...
mardi 27 mars 2018
mis à jour vendredi 30 mars 2018

Communiqué sur la lettre du Ministre aux personnels de l’Éducation Nationale

motion d’actualité du 8e congrès de la fédération des syndicats SUD éducation

La Fédération SUD Éducation, réunie ce mardi 27 mars 2018 en congrès à Boulogne-sur-mer, dénonce les actes criminels du vendredi 23 mars dernier, partage l’émotion et le deuil de toutes les familles et déplore l’instrumentalisation qui en est faite. Jean-Michel Blanquer, sur instruction d’Emmanuel Macron, écrit aux personnels de l’éducation nationale pour prescrire un moment de recueillement en hommage au seul « [...] colonel Arnaud Beltrame » le mercredi 28 mars à 11H30 dans les établissements scolaires. (...)  >> Lire la suite...
lundi 26 mars 2018
mis à jour mercredi 28 mars 2018

Licenciement de Gaël Quirante une attaque politique contre un syndicalisme de lutte

motion d’actualité du 8e congrès de la fédération des syndicats SUD éducation

La ministre du Travail a autorisé le licenciement de Gaël Quirante, secrétaire de SUD Activités postales 92, militant contre les restructurations, la privatisation, la précarisation du statut à la Poste. 10 tentatives de licenciement en 14 ans, et presque un an de mises à pied cumulées. La Poste avait déjà tenté de le licencier en 2010 en l’accusant de séquestration, alors qu’il avait participé à une occupation de la direction départementale de l’entreprise. Cela montre clairement que notre syndicalisme, de lutte, de classe, autogestionnaire est une bonne réponse aux attaques que l'on subit toutes et tous, à la Poste, dans les écoles, dans les hôpitaux, dans les facs, les lycées, dans les usines, chez les personnes sans emploi, les intermittent·e·s, bref dans chaque lieu de travail, d'étude et de vie.  >> Lire la suite...