Articles publiés dans cette rubrique

jeudi 12 janvier 2017

Après le succès des 17 et 29 novembre, la lutte continue en janvier !

Les lycées de l’éducation prioritaire en lutte. La mobilisation continue en janvier !

Une mobilisation qui devient nationale La ministre avait annoncé son intention d’exclure les lycées de l’éducation prioritaire à partir de la rentrée 2017. Depuis plusieurs mois, la mobilisation se développe autour de l’appel « Touche pas à ma ZEP » et de ses collectifs. Elle a pris un caractère national avec le succès des grèves du 17 novembre et 29 novembre. Pour la première fois, au-delà des soutiens intersyndicaux régionaux, en Ile de France et sur Aix-Marseille, une intersyndicale nationale (...)  >> Lire la suite...
jeudi 12 janvier 2017

« Extrême droite, l’envers du décor »

Journée de formation intersyndicale -15 décembre 2016- Monteux 84

Les organisations syndicales CGT, FSU, Solidaires, Unef, UNL et Fidl, dans le cadre de la campagne commune « Ensemble uni-es contre l’extrême droite », ont décidé d’un nouveau temps fort de réflexion, jeudi 15 décembre 2016, dans le Vaucluse. Dans ce département l’ancrage électoral et politique de l’extrême droite est parmi les plus élevés. Plusieurs militant-es de Sud éducation Vaucluse ont participé aux différents ateliers. Sémantique L’extrême droite et la droite extrême s’approprient le vocabulaire, (...)  >> Lire la suite...
jeudi 12 janvier 2017

Lycée Uruguay d’Avon : on dénonce le harcèlement moral !

À l’appel de Sud éducation 94 et 77, environ 80 personnes se sont rassemblées devant le lycée Uruguay d’Avon (77) pour dénoncer le harcèlement moral, la souffrance au travail et les violences psychologiques. Si ce phénomène touche l’Éducation nationale, et notamment l’académie de Créteil, nous avons choisi le lycée Uruguay car 5 de nos collègues administratives y sont en souffrance du fait de méthodes managériales brutales et inadaptées. Le lycée Uruguay d’Avon, un cas d’école Une modification de (...)  >> Lire la suite...
jeudi 12 janvier 2017

Seule la lutte paie

Le collège Vercors, en plein cœur de Grenoble, est classé en REP. Avec ses 350 élèves, il est avant-dernier du département au brevet, mais en progrès grâce aux efforts d’une équipe soudée. Dès la rentrée, la mobilisation se construit Juin 2016, le rectorat supprime deux postes de surveillants en CUI-CAE et ce, malgré des effectifs en augmentation. Courrier de protestation, demande de rendez-vous à la Directrice académique des services de l’Éducation nationale (Dasen), entrevue au mois de juillet avec (...)  >> Lire la suite...
vendredi 11 novembre 2016

Fin de l’annualisation pour les CUI (contrats aidés) !?

La loi va-t-elle enfin être respectée ??!

Depuis 2010, Sud éducation affirme que les horaires des contrats aidés ne peuvent être annualisés, mais seulement modulés (avec un planning préalable et des semaines hautes compensant des semaines basses). Ce à quoi l’Éducation nationale répondait que les collègues pouvaient tout à fait travailler 24 heures voire 26 heures par semaine, pour rattraper les vacances scolaires (c’est vrai qu’à 700€ par mois, faut quand même pas leur faire de cadeau !). Dans de nombreux départements, les Dasen suivaient (...)  >> Lire la suite...
vendredi 11 novembre 2016

Stage syndical : comprendre pour mieux combattre, l’école cible des droites extrêmes.

L’école est aujourd’hui la cible d’une offensive idéologique portée par les courants les plus réactionnaires : intégristes religieux rêvant de rétablir leur ordre moral dans le sillage de la Manif pour tous ; idéologues identitaires aspirant à une école « de souche » ; nationaux-républicains partisans d’un retour autoritaire à l’école disciplinaire d’antan, pour mieux « redresser les corps et les esprits » afin de « redresser la nation »... Derrière leur nostalgie de l’école d’hier, amplement fantasmée, (...)  >> Lire la suite...
vendredi 11 novembre 2016

Edito

Les recours successifs au 49-3 et la publication de la loi Travail, en août, n’ont en rien entamé notre détermination à la combattre. Pour tout-es celles et ceux qui pendant des mois sont descendu-es dans les rues, ont occupé des places, organisé des blocages et des actions, le combat n’est pas terminé. Dans toutes les entreprises et dans tous les services, nous continuons à nous mobiliser contre l’application d’une loi qui attaque le droit du travail pour l’adapter aux entreprises. Depuis 2015, nous (...)  >> Lire la suite...
vendredi 11 novembre 2016

Touche pas à ma ZEP !

Depuis la rentrée scolaire, des lycées sont mobilisés contre leur sortie du dispositif d’Éducation prioritaire. Pour rappel, la sortie de l’Éducation prioritaire signifie la baisse des moyens des lycées, actuellement classés, avec la fin des limitations d’effectifs, du travail en petits groupes, du temps pour faire des projets -ces moyens étant déjà largement insuffisants. C’est aussi la remise en cause annoncée des indemnités, et la fin des bonifications pour les points de mutation lors des mouvements (...)  >> Lire la suite...
vendredi 11 novembre 2016

Lutte contre les fermetures de classe :

la solidarité parents/enseignant-es paye !

Les mesures de fermetures de classes annoncées en février 2016 pour le département (99 fermetures de classes et 83 ouvertures, pour 1066 élèves supplémentaires) ont eu pour effet un sursaut combatif de l’ensemble de la communauté éducative. Enseignant-es, parents, élu-es, animateur-trices, personnel des écoles, beaucoup se sont senti-es concerné-es par cette violence terrible que représentent le mépris et la négation de l’évidence : les classes surchargées engendrent une injustice scolaire flagrante, une (...)  >> Lire la suite...
vendredi 11 novembre 2016

Nouveau décret sur la gestion des contractuel-les enseignant-es

Toujours plus loin de l’égalité des droits

Le ministère a publié le 29 août dernier un décret sur le nouveau cadre de gestion des contractuel-les enseignant-es . Ce décret fait suite à des groupes de travail organisés par le ministère à l’hiver 2014, dans le cadre de la préparation de la réforme des statuts des enseignant-es du second degré. Il aura donc fallu plus de deux ans pour publier les résultats de ces groupes de travail, alors que la publication des décrets sur la réforme des statuts pour les titulaires a pris quelques mois. Cet élément (...)  >> Lire la suite...
vendredi 11 novembre 2016

Évaluations des enseignant-es : le chantage du PPCR

Si tu veux la carotte, tu auras du bâton

Le ministère explique (dans le style : -je ne menace pas, j’explique) que la mise en œuvre des augmentations de salaires des enseignant-es annoncées en mai-juin dépend de l’acceptation rapide et sans chi-chi de son projet de réforme de l’évaluation. Vous comprenez que, si on traîne, le gouvernement va changer et hop, les augmentations de salaires, à la poubelle ! Ce chantage s’inscrit dans la logique même du protocole sur les Parcours professionnels, carrières et rémunérations (PPCR), qui s’applique à (...)  >> Lire la suite...
vendredi 11 novembre 2016

Pour les élèves et pour les personnels, il faut réduire les effectifs des classes

Les effectifs trop chargés constituent un facteur identifié de mal être pour les élèves et pour leurs enseignant-es. Fatigue nerveuse et charge de travail sont augmentées lorsque les classes sont surchargées, la chose n’est pas nouvelle. Au contraire, avec un effectif raisonnable, l’ambiance de classe est plus calme, le comportement des élèves s’améliore. Plus attentif-ves, il-elles s’engagent davantage dans les apprentissages. Le sentiment de ne pas accomplir correctement son travail, le stress et la (...)  >> Lire la suite...
vendredi 11 novembre 2016

Loi Travail :

le Compte personnel d’activité (CPA) n’est pas une coquille vide mais la clef de voûte d’une régression sociale historique !

Le rapport de « France stratégie » pour préparer la mise en place du CPA annonçait : « La protection des actif-ves est née des métiers (…) elle s’est développée sur la base du salariat, dans le cadre d’appartenances professionnelles stables et définies. Progressivement, elle s’est orientée vers la solidarité. Sans dénier son caractère collectif, il s’agit maintenant de l’organiser autour de la personne ». De la solidarité à la solitude ; à terme la sécurité ne sera plus sociale. Le rapport suggérait que le (...)  >> Lire la suite...
vendredi 11 novembre 2016

Célestin Freinet,

l’héritage pédagogique et syndical d’un « maître insurgé »

Il y a tout juste 50 ans, le 8 octobre 1966, disparaissait Célestin Freinet. Si dans l’imaginaire collectif son nom incarne la contestation des méthodes d’enseignement traditionnelles, on connaît moins la dimension syndicale et sociale de ses engagements. Elle est pourtant au cœur et à l’origine de sa pédagogie. Une autre école... populaire et publique L’héritage de Célestin Freinet est bien vivant et son projet éducatif et politique -non plus « développer, améliorer, réformer l’enseignement, [mais] le (...)  >> Lire la suite...
vendredi 11 novembre 2016

Périscolaire :

de la régression à la lutte sociale !

Depuis la réforme des rythmes scolaires, les emplois précaires d’animateur-trices ont explosé et de nombreuses personnes exerçant le métier d’animateur tentent de (sur)vivre avec ce travail. Les collectivités territoriales demandent de la qualité, de préparer les activités bénévolement alors que les salaires reçus ne permettent même pas de vivre décemment. Certaines mairies profitent même du turn-over de personnel pour baisser les salaires ou supprimer des postes, comme c’est le cas à Grenoble (mairie (...)  >> Lire la suite...
vendredi 11 novembre 2016

À Grenoble, une mairie EEVL-PG, austère comme les autres...

Alors que l’élection de Piolle et sa liste EEVL-PG-Associations, à la mairie de Grenoble en 2014, avait fait naître des illusions d’espoir de "démocratie municipale", la réalité politique a vite rattrapé tout le monde. En effet, la Ville de Grenoble, invoquant la baisse des dotations de l’État, a mis en place un « Plan de Sauvegarde des services publics » (sic) afin de faire 14 millions d’économies sur 2 ans. C’est ce que Piolle appelle « faire des choix clairs en lien avec le réel ». C’est un véritable (...)  >> Lire la suite...
vendredi 11 novembre 2016

C’est la rentrée : objectif premier, améliorer la culture de la sécurité

La fin de la trêve scolaire estivale a été fêtée par 3 ministres, réunis pour un discours à une voix. En cette année 2016, l’Intérieur, l’Éducation et l’Agriculture sont soudés pour réaliser leur grand projet démagogique : rassurer la population et préparer les citoyen-nes de demain. Petit précis de cette nouvelle compétence civique : développer une culture pérenne de la gestion des risques et de la sécurité. Les trois axes sont simples et rigoureux, et expliqués avec cet accent propre aux discours (...)  >> Lire la suite...
vendredi 11 novembre 2016

« Sous les palmiers... les grains de sable »

Au terme d’une année scolaire scandée par des mouvements de grève dans l’Éducation nationale et d’un printemps 2016 marqué par des mouvements sociaux larges contre les politiques néolibérales, contre la dérive sécuritaire prônée par le gouvernement, par la lassitude et la révolte exprimées par de plus en plus de personnes face à l’accaparement des richesses, du pouvoir et des privilèges créant une société néoféodale, il semblait important de rédiger un article sur la situation des établissements scolaires (...)  >> Lire la suite...
vendredi 11 novembre 2016

Élections professionnelles des salarié-es TPE, TPA ou du particulier employeur

Dans notre entourage, nous côtoyons des salarié-es de TPE ou TPA, n’hésitons pas à leur rappeler qu’ils-elles vont bientôt voter ! Les élections pour les salarié-es des très petites entreprises (TPE), très petites associations (TPA) ou du particulier employeur auront lieu du 28 novembre au 12 décembre 2016 par courrier ou sur internet. • Qui pourra voter ? Tout-e salarié-e en poste depuis au moins décembre 2015, dans une entreprise ou association de moins de 11 salarié-es ou salarié-es du particulier (...)  >> Lire la suite...
mardi 6 septembre 2016

Le ministère prend son temps

Brève

Il aura fallu un an au ministère pour rendre public le rapport de l’Inspection générale de l’Éducation nationale, sur « l’efficacité pédagogique de la réforme des rythmes scolaires » : on le comprend ! Tout ce que Sud éducation ne cesse de dénoncer depuis 2013 se trouve confirmé ! La réforme qui devait, selon la pub du ministère, permettre à tout-es de mieux apprendre a, en fait, un impact nul sur les apprentissages. Au contraire, elle a engendré des déséquilibres dans la répartition des domaines (...)  >> Lire la suite...

Navigation

Mots-clés de la rubrique

Agenda

<<

2020

 

<<

Juillet

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112