19 janvier 2001 : retraites - public/privé tous en grève le 25 janvier

vendredi 19 janvier 2001
mis à jour vendredi 14 janvier 2005

AVENIR DES RETRAITES : TOUS EN GREVE LE 25 JANVIER 2001.

PRIVE/PUBLIC : MEMES ATTAQUES...

Les travailleurs du secteur privé sont aujourd’hui les premiers visés par les attaques du MEDEF qui, après les mesures Balladur de 1993 portant la durée de cotisation à 40 annuités, veut que les salariés aient atteint 65 ans et 45 annuités de cotisation pour pouvoir prétendre à une retraite à taux plein. Avec la réforme des retraites complémentaires voulue par le MEDEF, les travailleurs partiraient en retraite plus tard, cotiseraient plus et plus longtemps, pour finalement percevoir une pension plus faible et plus courte. Ces mesures conduiraient inévitablement à l’abandon de la logique de la retraite par répartition et constitueraient une nouvelle incitation au développement des fonds de pension privés et inégalitaires. En effet, alors que les jeunes rentrent de plus en plus tard sur le marché du travail et que les entreprises continuent à se débarrasser de leurs salariés bien avant 60 ans, il sera de plus en plus difficile de réunir les conditions demandées pour une retraite sans abattements. La seule possibilité offerte aux salariés (du moins, à ceux qui en auront les moyens !) sera de cotiser aux fonds d’épargne salariale et aux dispositifs en capitalisation.

Par ailleurs, ces fonds de pension représentent une manne financière colossale dont profiteraient encore plus les marchés financiers, tandis que les risques boursiers en seraient supportés par les salariés et les retraités.

De son côté, Jospin avait annoncé dès l’année dernière sa volonté de faire passer la durée de cotisation des fonctionnaires pour percevoir une retraite à taux plein de 37,5 à 40 annuités. Les membres du conseil d’orientation sur les retraites mis en place par l’actuel gouvernement poussent à des mesures rapides. C’est également dans le cadre de ses engagements au niveau européen que le gouvernement a programmé l’allongement de la durée de cotisation des fonctionnaires.

Nous sommes donc confrontés à une attaque combinée du patronat et du gouvernement dans le cadre libéral déterminé par l’Europe. Aussi, c’est l’avenir des retraites par répartition qui est gravement menacé. Au-delà de la solidarité nécessaire avec les salariés du privé et les retraités, les travailleurs du public sont eux-mêmes concernés : le 21 décembre 2000, le gouvernement français a transmis à Bruxelles le programme pluri-annuel de finances publiques 2002-2004 dans lequel figure l’objectif d’aligner progressivement la durée de cotisation des fonctionnaires pour une retraite à taux plein (37,5 annuités actuellement) sur celle des salariés du secteur privé (40 annuités actuellement, 45 selon les voeux du patronat).

Pour notre part, nous exigeons le maintien total de nos droits à pension au régime existant. Le gouvernement doit garantir l’âge de départ en retraite (55ans pour les instituteurs et 60 pour les autres), le niveau de nos pensions ainsi que les possibilités de cessation de fin d’activité et de cessation progressive d’activité.

... MEME RIPOSTE !

Dans le contexte de cette offensive libérale généralisée contre les droits et acquis du monde du travail, SUD-Education appelle les personnels à agir en convergence avec les salariés du privé le 25 janvier - journée interprofessionnelle pour la défense et l’amélioration des retraites de tous, pour une répartition égalitaire des richesses.

Face à ces attaques conjointes du patronat et du gouvernement, toute forme de mobilisation séparée serait contraire aux intérêts de l’ensemble des salariés. Il faut donc organiser aujourd’hui une mobilisation unitaire de l’ensemble des travailleurs du privé comme du public pour contrer les manoeuvres du camp libéral. C’est pourquoi, SUD-Education appelle à la grève le 25 janvier ainsi qu’aux manifestations qui seront mises en place. Cette journée doit être le point de départ d’une mobilisation de longue durée sur l’ensemble des problèmes touchant aux retraites et aux salaires des travailleurs du privé comme du public.

Agenda

<<

2019

 

<<

Juin

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930