22 février 2001 : Guyane - le scandale !

jeudi 22 février 2001
mis à jour vendredi 14 janvier 2005

Depuis le 16 janvier 2001, les enseignant(e)s guyanais(e)s, soutenus par les parents, sont en grève unitaire afin de demander les moyens qui pourraient leur permettre de faire face à l’éducation des 19 000 enfants non scolarisés et des milliers d’autres enfants de toutes origines qui sont scolarisés dans des locaux insuffisants, avec des enseignants(es) qui auraient besoin de formation adaptée à la réalité sociale de la Guyane. En Guyane une majorité d’enfants ne sait pas lire correctement à la sortie du CM2 et à peine 20 % des jeunes obtiennent leur BAC (contre plus de 70% en métropole).
Les moyens pour faire face à cette situation dramatique doivent faire l’objet d’un plan d’urgence comprenant :
- Un véritable engagement des collectivités locales et de l’Etat.
- Un plan pluriannuel de recrutement
- La création massive de postes sur trois ans
- La construction des locaux scolaires nécessaires
- Une formation et une pédagogie adaptées aux réalités locales

La fédération SUD Education soutient ce mouvement et dénonce l’apathie des pouvoirs publics face aux revendications des enseignants(es) en lutte depuis plus d’un mois, et qui demandent qu’un véritable plan d’urgence soit élaboré afin de mettre les enfants de Guyane à égalité des droits avec ceux de la métropole. Cette situation gravissime nous semble être aussi un signe de mépris évident des pouvoirs publics envers ce département d’Outre Mer, ce qui n’est pas sans nous rappeler l’attitude ancienne de la France envers ses colonies quand elle en avait encore...

Sud Education agira pour que ces revendications et cette mobilisation soient connues dans tous les établissements scolaires de la métropole et fera tout son possible pour que cette juste mobilisation soit relayée par les médias.

Fait à Paris, le 22 février 2001

Agenda

<<

2019

 

<<

Juin

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois