Communiqué de SUD éducation
Depuis une semaine, une cacophonie assourdissante ne cesse de résonner : ordres et contre-ordres se succèdent qui n’ont pas permis aux personnels et aux parents d’organiser sereinement cette première semaine de travail à distance. Face à la gravité de la crise sanitaire, le ministère et (...)
contenant toute information utile

La crise sanitaire ne doit pas induire la suspension de l’état de droit. Nous serons vigilant-e-s quant au respect des libertés publiques et des droits fondamentaux. Nous serons également vigilant-e-s quant aux restrictions concernant les droits et garanties des fonctionnaires.

cadre réglementaire : télétravail, salaire et indemnités, réquisition, absences, droit de retrait, instances ...
cliquez sur les liens en rouge 18 mars Foire aux questions : le télétravail 1- On est exempté de télétravailler en cas de congé maladie ou d’absence pour garde d’enfant 2- Que peut-on exiger de moi en situation de télétravail ? 3- Quel droit de propriété intellectuelle pour les personnels qui (...)

Articles les plus récents

vendredi 27 mars 2020

Déclaration intersyndicale au CSE du 27 mars 2020

courrier intersynsyndical CGT-FO-SUD

Monsieur le ministre, Madame la directrice des affaires juridiques, Monsieur le directeur général de l’enseignement, Nos organisations ont pris connaissance des modalités de consultation des textes que vous proposez pour le Conseil Supérieur de l’Éducation dans le cadre du confinement. Tout d’abord, il n’y aucun moyen de respecter les règles liées à la bonne tenue du CSE : quorum, vote individuel par membre désigné de l’organisation titulaire ou suppléant. Par ailleurs, comment pouvons-nous avoir un (...)  >> Lire la suite...
vendredi 27 mars 2020

Vote par mail sur Parcoursup : SUD éducation boycotte le CSE face à ce mépris des personnels et de leurs organisations

Communiqué de SUD éducation

Le gouvernement affiche son mépris pour les personnels et les représentant-e-s de leurs organisations syndicales en réduisant toujours plus le Conseil Supérieur de l’Éducation à une chambre d’enregistrement des votes. Deux ans après le passage en force de la sélection à l’université via Parcoursup et des réformes des lycées et du bac, et ce malgré des avis défavorables du Conseil Supérieur de l’Éducation, le Ministère de l’ Éducation s’entête dans sa stratégie de mise en œuvre de ses réformes coûte que (...)  >> Lire la suite...
vendredi 27 mars 2020

Parcoursup et coronavirus : la machine à tri ne connaît pas d’arrêt !

Communiqué de presse

Alors que l’ensemble de la population est confrontée à une crise sanitaire d’une ampleur inédite qui nécessite une mise à l’arrêt de quantités d’activités, le Ministère ne semble pas décidé à arrêter la machine à tri social qu’est Parcoursup. Les conseils de classe se déroulent sur tout le territoire, y compris sous des formes non réglementaires (absence des délégués élèves et parents) et la plateforme Parcoursup n’est pas mise en suspens. SUD éducation n’a cessé de dénoncer l’existence de cette plateforme qui ne fait qu’accentuer le tri social – ce que confirme même la cour des comptes ! – et la dénonce d’autant plus que cette machine opaque s’exerce avec encore moins de contrôle.  >> Lire la suite...
vendredi 27 mars 2020

Face aux injonctions au télétravail, les positions de SUD éducation

Matériel et visuels de SUD éducation

Cessons de parler de « continuité pédagogique » ! Le ministère ne cesse de parler de « continuité pédagogique ». SUD éducation revendique de cesser d’utiliser cette formule. Si les enseignant-e-s choisissent de continuer à maintenir un lien avec les élèves et les familles, c’est pour éviter un décrochage trop important, pour garder un lien, pour donner aux parents qui ne sont pas sur leur lieu de travail des activités pour leurs enfants. Il ne s’agit pas de « continuer » les apprentissages en cours, et (...)  >> Lire la suite...
vendredi 27 mars 2020

Télétravail, droits des personnels : SUD éducation fait le point

Lettre d’information de SUD éducation (27 mars 2020)

jeudi 26 mars 2020

Analyse de la Loi 2020-290 du 23 mars 2020 d’urgence pour faire face à l’épidémie de COVID-19

Fiche-analyse SUD éducation

Contexte : Suite à l’allocution télévisée du 16 mars, le gouvernement a déposé au parlement un projet de loi d’état d’urgence sanitaire pour lutter contre l’épidémie de COVID-19. Voici une analyse rapide de ce qu’il faut retenir de ce projet de loi. 1. sur l’état d’urgence sanitaire en lui-même Le gouvernement institue un état d’urgence sanitaire qui prend la même forme que l’état d’urgence qui avait été instauré dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et inscrit dans la loi de renforcement de la (...)  >> Lire la suite...
jeudi 26 mars 2020

Mépris envers les enseignant-e-s : le gouvernement est aux fraises

Communiqué de SUD éducation

Le mercredi 25 mars après-midi, la porte parole du gouvernement a indiqué que « nous n’entendons pas demander à un enseignant qui aujourd’hui ne travaille pas de traverser toute la France pour aller récolter des fraises ». Les personnels de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur devaient déjà subir presque quotidiennement les sorties médiatiques incohérentes du ministre Blanquer. C’est à présent au tour de la porte-parole de tout le gouvernement d’insinuer que les personnels enseignants (...)  >> Lire la suite...
lundi 23 mars 2020

Covid-19 et personnels de l’éducation : courrier intersyndical au ministre

courrier intersyndical CGT-educ’ation-FAEN-FO-FSU-SGEN-CFDT-SUD-UNSA

Monsieur Jean-Michel BLANQUER Ministre de l’Éducation Nationale et de la Jeunesse 110 rue de Grenelle 75357 Paris SP 07 Paris le (...)  >> Lire la suite...
vendredi 20 mars 2020

Stop aux déplacements non-nécessaires dans l’Éducation nationale

Lettre de SUD éducation au ministre de l’Éducation nationale

Monsieur le ministre de l’Éducation nationale, Depuis plusieurs jours, les recteurs et rectrices par le biais des DASEN et IEN demandent aux enseignant-e-s de se rendre régulièrement dans des écoles afin d’assurer des permanences et de rencontrer les parents d’élèves “éloigné-e-s de l’école et du numérique” pour leur fournir des documents papiers, voire même du matériel pédagogique en plastique dans certaines écoles maternelles. Certain-e-s chef-fe-s demandent même que les parents ramènent des documents (...)  >> Lire la suite...
vendredi 20 mars 2020

Attaque sur les congés scolaires : la crise sanitaire ne doit pas être une aubaine pour remettre en cause nos droits

Communiqué de SUD éducation

Interrogé sur la possibilité de prolonger l’année scolaire au-delà de la fin de l’année scolaire, en réduisant donc les congés d’été, le ministre Blanquer a dit que c’était une éventualité envisageable. Pour le ministre, la pandémie actuelle constitue donc manifestement une opportunité pour imposer aux personnels sa vision de l’école. Il avait déjà expliqué que la crise sanitaire était l’occasion rêvée de construire un projet d’école fondé sur le tout numérique. Il avance maintenant sur le chantier de la remise (...)  >> Lire la suite...
jeudi 19 mars 2020
mis à jour lundi 23 mars 2020

Malgré la consigne de confinement, le gouvernement laisse les travailleurs-travailleuses au travail : c’est inacceptable !

Communiqué de la fédération SUD éducation

Lundi 16 mars suite à l’allocution du président de la République, le conseil des ministres a adopté le décret 2020-260 portant réglementation des déplacements dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus COVID-19. Ce décret dit assez peu de choses, en dehors des restrictions de déplacements annoncées lors de l’allocution télévisée du chef de l’État. En revanche, le gouvernement laisse les travailleur-euse-s sur leurs lieux de travail (article 1er) malgré le confinement, puisque les trajets (...)  >> Lire la suite...
jeudi 19 mars 2020
mis à jour lundi 23 mars 2020

SUD éducation soutient Framasoft, dont les serveurs ont été saturés par l’impréparation des ministères

Communiqué de presse

L’improvisation autour de la mise en place de la « continuité pédagogique » n’aura pas échappé aux personnels et aux élèves et étudiant-e-s de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur. Elle n’a pas échappé non plus à l’association d’éducation populaire et de promotion du logiciel libre Framasoft, connue pour proposer des services en ligne (édition collaborative de documents, visioconférences, etc.) afin de « dégoogliser Internet », avec des alternatives fondées sur des logiciels libres et qui n’exploitent pas nos données à des fins commerciales ou policières.  >> Lire la suite...
mercredi 18 mars 2020
mis à jour mardi 24 mars 2020

Foire aux questions générales Coronavirus

1- Peut-on maintenir les instances, notamment les CA sur les DGH pendant la période de confinement ? Rien n’est prévu au code de l’éducation concernant la possibilité de tenir les réunions des instances des EPLE de façon autre que présentielle. Cela pose la question des possibilités de connexion des membres via des outils virtuels : aucune garantie de participation possible et notamment accessibilité, sachant que les services en libre sont débordés. En aucun cas, des élu-e-s ou représentant-e-s ne (...)  >> Lire la suite...
mercredi 18 mars 2020

foire aux questions : le télétravail

FAQ : le télétravail 1- On est exempté de télétravailler en cas de congé maladie ou d’absence pour garde d’enfant Lorsque notre santé exige d’être placé en congé maladie pour se protéger du Covid-19 ou lorsque nous devons garder nos enfants, nous n’avons aucune obligation de télétravailler. Si vous ne trouvez pas les formulaires pour demander une ASA pour garde d’enfant, un simple mail à votre supérieur-e suffit, accompagné d’une attestation sur l’honneur disant pourquoi vous demandez à en bénéficier (...)  >> Lire la suite...
lundi 16 mars 2020

Continuité de l’activité dans l’ESR : l’urgence est surtout sanitaire

Communiqué de presse

Incohérence de l’action gouvernementale La séquence qui s’est ouverte jeudi soir dernier avec l’allocution du Président de la République a été marquée par les incohérences et contradictions de l’action gouvernementale. Des présidences d’université ont cru pouvoir annoncer des fermetures d’université vendredi matin, avant d’être démenties en cours de journée par un Ministère déterminé à maintenir le personnel à son poste dans les établissements, au mépris du risque sanitaire aussi bien pour le personnel que pour le reste de la population lorsque la réduction des déplacements, réunions et contacts non-indispensables doit constituer la priorité. Finalement, dimanche dans l’après-midi, le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche a adressé des instructions aux directions et présidences des établissements, confirmant la fermeture de toutes les activités ouvertes au public et appelant à privilégier le télétravail. SUD éducation regrette que ces instructions aient été relayées très tardivement dans plusieurs établissements, prolongeant l’inquiétude de nombre de collègues craignant de se rendre dans leur établissement lundi 16 mars.  >> Lire la suite...

Sur le Web