Accueil des élèves handicapés en milieu « ordinaire » ?

 septembre 2001
mis à jour dimanche 3 avril 2005

LANG et ROYAL se lancent dans la « pratique » tape-à-l’oeil : au plus tard le 27 août, les Inspecteurs d’Académie et les Directeurs des DDASS ont -enfin !- dû mettre en place un dispositif qui doit marquer un tournant décisif dans la politique de l’Education Nationale.

Pour cette rentrée, les personnels des Commissions de l’Education Spéciale (CDES, CCPE et CCSD) et les Chefs d’Etablissement (pas les Directeurs d’école ?) ont donc dû se mettre immédiatement à rechercher rapidement les solutions adaptées à chaque famille en demande. Tous les moyens humains et matériels ont dû être mobilisés pour améliorer les procédures d’orientation.

LANG et ROYAL laissent ainsi penser que, jusqu’ici, les Commissions en question ne recherchaient pas vraiment les bonnes solutions, que tous les moyens n’étaient pas vraiment bien utilisés... : dans l’AIS, on se tournait les pouces !... Il y avait des possibilités d’intégration que nous ne soupçonnions pas !... ou que nous dissimulions !...

Mais, c’est bien fini !...

Les mesures sont -enfin- prises pour accélérer l’application de la théorie (de 99 : Handiscol, de 75 : loi d’orientation, etc...). Mais, au fait, quelles mesures nouvelles ont donc été arrêtées par LANG et ROYAL ? Aucune, bien sûr.

D’abord, on ne change rien, pour le moment, au statu quo : au besoin, les (sous)emploi-jeunes sauveront, encore une fois, le Service Public (« pas de surenchère ! »)...

Ensuite, on ouvre une enquête pour établir -sans délai !- un programme d’action sur lequel on va se dépêcher de réfléchir pour envisager des mesures possibles... jusqu’en 2003...

Un p’tit coup de républicain, un p’tit coup de dignité, un p’tit coup de mise à l’honneur, un p’tit coup de bonne parole, un p’tit coup de culpabilisation des mauvais qui n’intègrent pas, et le tour est joué !

Et chacun de se féliciter de cette excellente annonce... creuse, car rien n’a changé : ce Gouvernement dit qu’il fait, mais, en réalité, il ne fait rien.

En pratique, combien d’ouvertures de postes ? Quelle somme investie spécialement pour l’Education Spéciale ? Parlons plutôt des économies qu’on aimerait réaliser dans ce secteur, des postes fermés... et de ceux non dotés en personnel spécialisé... et de la déstructuration concertée de l’AIS... de l’écoeurement des acteurs de terrain...

En pratique, débrouillons nous avec les transferts de classes spécialisées, les modifications d’emplois du temps, les redéploiements budgétaires, d’autres modifications des capacités d’accueil, des tranches d’âge... et puis, utilisons donc le « tissu associatif » (privé), etc...

A l’Ecole ? au Collège ? au Lycée ? Prenez sur vous (LANG vous le rendra) ! Innovez ! Vivifiez la Pédagogie ! et... surtout, pas de surenchères ni sur les effectifs ni sur un éventuel corps de vrais Auxiliaires d’Intégration Scolaire appartenant au corps des fonctionnaires, sans sortir du chapeau, pour le citoyen ébaubi, de mystérieux « Accompagnants » qui viennent ajouter à la confusion.

12 sept 01

Navigation