Acharnement répressif à Toulouse : ça suffit !

mercredi 23 juin 2010
mis à jour vendredi 25 juin 2010

Notre camarade Christian Marion, PLP à Albi (l’an dernier) puis à Toulouse (cette année) et militant syndical est convoqué devant un conseil de discipline, au rectorat de Toulouse, le jeudi 8 juillet après-midi.

Si la procédure va à son terme et si la demande de l’administration est suivie, le motif invoqué — « insuffisance professionnelle » — se soldera par le licenciement automatique de Christian . Peine lourde qui aboutit à le priver immédiatement de son emploi et de son traitement, mais aussi d’indemnisation. De plus, n’ayant qu’onze années d’exercice dans la fonction publique, il sera privé de tout droit à la retraite de fonctionnaire. Il a besoin d’exercer comme PLP jusqu’à 65 ans pour pouvoir en bénéficier. C’est donc une situation très grave.

C’est d’autant plus inacceptable que Christian est victime d’un véritable acharnement d’une inspectrice depuis des années — depuis qu’elle n’a pu empêcher sa titularisation — et, conséquemment, du rectorat de Toulouse. L’an dernier, déjà, il avait été convoqué pour le même motif mais, devant la défense juridique et sur le fond, appuyée par des témoignages favorables de collègues et d’anciens élèves, l’administration avait dû jeter l’éponge au bout de deux heures. À la rentrée dernière, Christian a même reçu une lettre l’informant de la clôture de la CAPA et l’arrêt de la procédure, mais laissant entrevoir une reprise possible (qui se vérifie aujourd’hui après une nouvelle inspection surprise de la même inspectrice).

Nous sommes devant un cas de répression scandaleux et un motif injustifié !

Nous sommes devant un cas d’acharnement répressif !

Sud Éducation demande l’abandon immédiat et total de la procédure en cours !

Documents joints

Acharnement répressif à Toulouse : ça suffit (...)

Agenda

<<

2019

>>

<<

Septembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456