Appel pour la liberté d’expression

 décembre 2001
mis à jour dimanche 3 avril 2005

Mardi 23 octobre à 17 heures, un diffuseur de Cinquième zone a été agressé par des vigiles de la RATP au métro Asnières-Gennevilliers. Plaqué physiquement contre un mur par une demi-douzaine de vigiles, son identité a été contrôlée, son sac fouillé, les vigiles prétendant, contre toute légalité, y saisir un paquet de Cinquième zone.

Il lui a été interdit de téléphoner ou de parler aux gens, collègues, élèves, passants qui s’indignaient du comportement des vigiles et de cette atteinte à la liberté d’expression. Deux contraventions d’un montant total de 830 francs, l’une pour diffusion de tracts, la seconde pour "stationnement illicite" ( ?) ont été dressées. Alertée par les vigiles, la police est intervenue à son tour, relevant une nouvelle fois l’identité du diffuseur et le menaçant de poursuites à cause de la pétition.

En réalité, ce n’est pas, de leur propre aveu, la distribution de Cinquième zone en elle même qui contrariait les vigiles de la RATP et les policiers. Mais son contenu reproduisant la pétition de protestation de personnalités contre l’acquittement, le mois dernier, par la Cour d’Assises de Versailles d’un policier meurtrier en 1991 d’un jeune à Mantes-la-Jolie. Les signataires de cet appel s’indignent de l’atteinte à la liberté d’expression que constituent les agissements des vigiles de la RATP. Ils s’inquiètent de la propension manifestée par ces vigiles à se prendre pour des policiers alors qu’ils n’en ont ni le statut, ni les prérogatives. Ils s’étonnent des menaces de poursuites évoquées par les policiers.

Sans nécessairement approuver le contenu de la pétition reproduite par Cinquième zone, les signataires considèrent sa publication comme relevant de la plus élémentaire liberté d’expression. Ils exigent que les entraves mises à sa diffusion soient levées et se déclareraient solidaires de ses initiateurs si des poursuites, sous un prétexte ou un autre, venaient à être engagées contre ses signataires ou ceux qui la font circuler.

Paris, le 25 octobre 2001

Signatures à renvoyer à : Cinquième zone, 11, rue S. Allende, 92220 Bagneux

Tél. : 06 03 63 70 61

Site : www.cinquieme-zone.org ;

E-mail : cinquieme-zone@cinquieme-zone.org

Navigation

Agenda

<<

2020

 

<<

Avril

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123