Au lycée Utrillo comme ailleurs, refusons la politique répressive de Blanquer !

Communiqué de la fédération SUD éducation
dimanche 18 novembre 2018

Au lycée Utrillo comme ailleurs, refusons la politique répressive de Blanquer !

Le jeudi 15 novembre, les personnels du lycée Utrillo de Stains ont occupé leur lycée pour protester contre la création d’un poste de proviseur-adjoint chargé de la sécurité, et attribué à un chef d’escadron de la gendarmerie en détachement. L’institution refuse d’entendre les revendications des personnels comme des élèves : hier l’institution a envoyé les équipes mobiles de sécurité pour empêcher l’entrée de certains personnels et de syndicalistes dans l’établissement.

Cette nomination est symptomatique de la politique éducative de Blanquer : asphyxier les établissements en supprimant des postes (2650 suppressions de postes à la rentrée dans le second degré), casser les vecteurs d’égalité par des réformes libérales (réforme du bac et des lycées). Au contraire les personnels du lycée Utrillo se sont fortement mobilisés pour l’entrée des lycées dans la carte de l’éducation prioritaire et continuent de se mobiliser pour des moyens et des postes.

SUD éducation dénonce cette stratégie du gouvernement : la casse des services publics fragilise particulièrement les populations des quartiers populaires et sert de justification pour asseoir une politique répressive, dont la nomination d’un gendarme à Utrillo est un exemple.

La Fédération SUD éducation soutient les personnels du lycée Utrillo et revendique le départ du gendarme de l’établissement.

PDF - 75.5 ko
Au lycée Utrillo comme ailleurs, refusons la politique répressive de Blanquer !

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2018

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456