Budget de l’éducation 2019 : le privé favorisé, le public lésé

Communiqué de la fédération SUD éducation
vendredi 5 octobre 2018

Le gouvernement communique abondamment sur une prétendue augmentation de 850 millions d’euros du budget de l’éducation, soit 1,6 %.

Or le taux d’inflation attendu pour 2019 est de 1,5 %. Qui plus est, cette hausse de budget doit également absorber 213 millions d’euros de crédits alloués au versement du salaire des personnels Accompagnant-e-s des Élèves en Situation de Handicap (AESH). Le budget de l’Éducation nationale est donc en baisse.

Qui plus est, 7,6 milliards d’euros sont consacrés à l’enseignement privé (confessionnel à plus de 90 %) en 2018, et ce budget sera encore augmenté. En dix ans, ce sont près de 100 000 élèves de plus qui accomplissent leur scolarité dans le privé. L’administration favorise l’implantation d’établissements privés au détriment des écoles et établissements publics. Le ministère verse les salaires de 145 000 enseignant-e-s d’entreprises privées.

SUD éducation dénonce le scandale du subventionnement d’entreprises éducatives, et revendique la socialisation immédiate des établissements scolaires privés, pour un service public d’éducation laïque, gratuit, ouvert à tou-te-s et émancipateur.

PDF - 65.3 ko
Budget de l’éducation 2019 : le privé favorisé, le public lésé

Navigation

Articles de la rubrique