Ca s’est passé cet été ...

 septembre 2002
mis à jour samedi 15 janvier 2005

A Strasbourg, du 19 au 28 juillet, le campement Noborder a rassemblé plusieurs milliers de militants européens autour de "Pas de frontières, pas de nations, pas de contrôle social", contre le Système d’Information de Schengen. Il était complètement autogéré dans le but d’abolir tout rapport marchand.

La mairesse UDF de Strasbourg ne lui a pas fourni les infrastructures promises. Un arsenal répressif énorme a été déployé.

Chaque jour, des actions ont été menées en-dehors du campement pour sensibiliser la population : manif sans-papiers, caravanes des banlieues, actions dans les hôtels Accor qui louent à l’Etat des "chambres de rétention" à double tarif.

Après quelques dégradations de biens commises par quelques militants, les forces de l’ordre s’en sont pris à tous les militants (lacrymo, flashball) avec une violence qui a choqué y compris les passants. Une trentaine d’arrestations. Sept personnes seront jugées dont un militant du Mouvement de l’Immigration et des Banlieues.