Carte scolaire dans le Tarn

Jeu de massacre contre les écoles rurales et les ZEP
 mars 2002
mis à jour samedi 29 janvier 2005

Quand l’Administration publie son projet de carte scolaire, la surprise laisse vite la place à la colère : 38,5 postes fermés, dont 2 rendus au ministère, face à 31,5 possibilités d’ouverture (dont 8 qui sont des régularisations d’ouvertures opérées à la dernière rentrée) quand le SNUIPP et SUD estiment les besoins à une centaine de postes.

L’analyse des choix de l’administration démontre une attaque sans précédents contre l’école rurale au sud et au nord du département ainsi que dans les ZEP et REP. Complémentairement, en faisant passer des écoles de 5 à 4 classes, l’IA récupère des décharges de direction acquises récemment.

La mobilisation s’est immédiatement organisée dans les écoles rurales. L’exemple de celle des Avalats : l’occupation est décidée et un appel à une coordination des écoles rurales lancé dans tout le département. Cette école a déjà subi une fermeture l’an passé, l’Inspecteur d’académie de l’époque avait pourtant promis que le poste restant ne serait pas remis en cause pour les années à venir. Pour réaliser ce plan, l’IA avait retiré à l’école la scolarisation des cycles III envoyés par bus à Saint Juéry. Mais cela ne suffisait pas pour fermer ; du coup, l’administration décidait de poursuivre le transfert des élèves en supprimant le cycle Il (le nombre restant lui permettait alors de fermer l’école). Mais c’était sans compter sur la motivation des parents qui obtenaient après de nombreuses mobilisations un entretien avec l’IA. Celui-ci révélait le fond de sa méthode : devant des parents sidérés, il leur expliqua que la classe unique est "une aberration pédagogique, j’ai enseigné en milieu rural, je connais le problème, les petits sont relégués au fond de la classe avec une ATSEM sans formation". Dans d’autres circonstances, les inspecteurs expliquent exactement l’inverse. On ne se lasse pas de la duplicité des discours !

A l’occasion du Comité Technique Paritaire du 4 février, le SNUIPP et SUD appelaient à la grève, l’Unsa et le SNES à la... mobilisation. Plusieurs centaines de manifestants ont tenu le siège de l’IA pendant près de 4 heures, attendant dans le calme que les représentants des personnels viennent présenter un rapport régulier des négociations, ce que ni les uns ni les autres n’ont fait. Alors qu’une assemblée générale parents-enseignants s’organisait sur les marches de l’IA autour de la question de la grève reconductible, les élus au CTP sont sortis. Le bilan marquait un recul de l’administration sur quelques écoles rurales et postes de ZEP mais, en contrepartie, des ouvertures étaient annulées ! La colère éclata et les délégués Unsa durent s’en aller sous les quolibets et les insultes. La grève fut reconduite à l’appel de SUD et du SNUIPP Le lendemain, plusieurs dizaines de grévistes occupèrent le Conseil général. De nouveaux postes furent sauvés, de nouvelles ouvertures furent rayées de la liste de base. Les congés d’hiver sont alors intervenus.

Le bilan de la bagarre rend compte de la nécessité de la mobilisation appuyée par la grève mais aussi et surtout de l’impossibilité de se battre à moyens constants, un poste arraché équivalant à une ouverture annulée. Le second constat tient au rôle des organisations syndicales. L’intersyndicale incluant UNSA et un SNES-FSU frileux a été un obstacle à l’unité des personnels, le SNUIPP flottant au gré de ses négociations avec le SNES au sein de la FSU. Pour SUD, la démonstration était différente : dans les manifestations, de nombreux parents d’élèves arboraient l’autocollant de leurs syndicats SUD (postiers, éducateurs, santé et autres). Dès la rentrée, la mobilisation recommencera car le mot d’ordre juste est bien "100 postes et pas moins". SUD éducation Tarn saura le rappeler fermement ; il faut faire sauter le verrou d’un dispositif qui fonctionne à moyens constants.

SUD éducation Tarn

Navigation

Mots-clés de l'article

Agenda

<<

2019

>>

<<

Septembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456