Communiqué de presse sur la situation de Roland Veuillet

jeudi 22 mars 2007
mis à jour samedi 25 août 2007

Porte close à Matignon

Pour la seconde fois consécutive les organisations syndicales (SUD Education, Solidaires, FSU, CGT, CNT) et le comité de soutien de Roland VEUILLET n’ont pas été reçus par le cabinet du Premier Ministre. Alors que la première fois le refus avait été motivé par le fait que les courriers - pourtant envoyés par les organisations syndicales - n’auraient pas été reçus, aujourd’hui aucune explication n’a même été donnée. La désinvolture de la méthode s’accompagne d’une absence totale de réponse sur le fond.

Depuis trois ans et demi, Roland Veuillet réclame justice. Il a protesté en parcourant 16.500 Km et en effectuant deux grèves de la faim (la dernière pendant 57 jours).

L’intersyndicale et le comité de soutien réaffirment leur exigence : la levée de la sanction qui frappe Roland VEUILLET, conformément à l’avis du CSFPE. Ils continueront à soutenir sa lutte dans cet objectif.

Paris le 21 mars 2007

Navigation