Communiqué fédéral de soutien à Marina Petrella

vendredi 14 décembre 2007

Saint-Denis, le 14 décembre 07

La Cour d’appel de Versailles vient de rendre un avis favorable à la demande d’extradition de Marina Petrella, assistante sociale en prison depuis le mois d’août. Cette ex militante du mouvement de contestation qui a ébranlé l’Etat italien dans les années 70 était réfugiée en France depuis 1993. Elle avait bénéficié d’un droit d’asile de fait comme de nombreux italienNEs à partir des années 80.

Mais elle demeurait sous le coup de la volonté de vengeance de l’Etat italien décidé depuis ces dernières années à poursuivre la traque des réfugiés. Les faits reprochés à Marina datent de plus de 25 ans.
En France, elle a construit sa vie et s’est investie dans le travail social.

Arrachée à son compagnon et à sa fille, elle a été emprisonnée dans des conditions très dures et a entamé une grève de la faim depuis le 6 décembre.

Elle a été condamnée en Italie à la réclusion à perpétuité.

La Fédération Sud éducation proteste contre l’avis favorable donné à l’extradition de Marina et exige sa libération immédiate.

Déjà Paolo Persichetti, enseignant à Paris 8 et Cesare Battisti, romancier, ont fait les frais de la politique étrangère de l’Etat français : des vies contre de nouveaux marchés ! Ne laissons pas Marina être la troisième.

Navigation

Agenda

<<

2020

 

<<

Janvier

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112