Communiqué répression anti-syndicale

jeudi 14 avril 2005
mis à jour mardi 30 août 2005

Saint Denis, le 11 avril 2005.

La Fédération SUD éducation s’élève contre la multiplication des mesures disciplinaires, des sanctions déguisées et des pressions de la part de l’administration à l’encontre des militants syndicalistes et, plus largement, des personnels de l’Education Nationale.

En particulier, dans l’Académie de Bordeaux, deux militants SUD éducation sont victimes de leur administration :
Florence GOOSSENS, institutrice en Gironde, titulaire de son poste, a été déplacée autoritairement, sans motif, sur pression d’un élu local ;
Philippe CALZETTA, adjoint de laboratoire en lycée, est sanctionné abusivement pour fait de grève.

La Fédération SUD éducation dénonce ces mesures arbitraires, exige leur levée immédiate, et s’inquiète du climat qui s’est instauré dans l’Education Nationale, et en particulier dans cette académie dont le Recteur est, depuis septembre 2004, M. MAROIS.

M. MAROIS était précédemment le recteur de l’Académie de Montpellier ayant diligenté la procédure disciplinaire à l’encontre de Roland VEUILLET, également syndicaliste de SUD éducation, Conseiller Principal d’Education à Nîmes, qui a été muté à Lyon du fait de ses activités syndicales.
La Fédération SUD éducation attend toujours avec impatience et détermination, l’application par le Ministre de l’Education Nationale de la recommandation du Conseil Supérieur de la Fonction Publique, qui s’est prononcé le 25 janvier dernier pour l’annulation de toute sanction à l’encontre de Roland VEUILLET.

La Fédération exige que ces trois militants injustement frappés de sanctions anti-syndicales soient immédiatement rétablis dans leurs droits.

Navigation

Agenda

<<

2018

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456