Contre l’ouverture totale des marchés de l’électricité et du gaz

Une pétition de SUD Energie Paris
mardi 18 juillet 2006

NON à l’ouverture des marchés

Le gouvernement s’engage dans l’ouverture totale du marché, dans la privatisation de Gaz de France avec le projet de fusion Gaz de France/Suez et dans la privatisation d’EDF. Dans un contexte de crise énergétique majeure, l’Etat abandonne au marché tout contrôle de la politique énergétique.

- Des prix qui explosent
- Les tarifs régulés menacés de disparition
- Un Service public qui ne cesse de se dégrader
- Des bénéfices qui explosent au profit des actionnaires
- Des emplois supprimés, le développement des inégalités
- La sécurité des réseaux et des installations en danger

Malgré ce bilan négatif, le gouvernement s’engage dans l’ouverture totale du marché, dans la privatisation de Gaz de France avec le projet de fusion Gaz de France/Suez et dans la privatisation d’EDF.

Dans un contexte de crise énergétique majeure, l’Etat abandonne au marché tout contrôle de la politique énergétique.

Le secteur pétrolier devrait pourtant être un exemple à ne pas suivre.

IL N’EST PAS TROP TARD

Les soussignés exigent l’arrêt total du processus d’ouverture du marché, passant dans l’immédiat par :
- L’abandon du projet d’ouverture du marché des clients particuliers
- L’abandon de tout projet de privatisation
- Le maintien des tarifs régulés
- L’arrêt de toute fermeture d’agence.

Signer la pétition de SUD Energie en ligne

Navigation