Contre la surenchère réactionnaire et militariste : SUD éducation dénonce le SNU

Communiqué de la fédération SUD éducation
vendredi 18 janvier 2019

Le gouvernement, prétendant hypocritement lutter contre le « décrochage scolaire », met en place le service national universel pour 3 000 jeunes dès la fin de cette année scolaire.

Au programme : uniforme, vie de caserne, hymne national au réveil, salut au drapeau… Pour complaire aux franges les plus réactionnaires de la société, le ministre Blanquer et le gouvernement tentent d’embrigader la jeunesse et de militariser la société.

Cette surenchère nauséabonde s’inscrit dans un contexte où le ministre Blanquer perfuse l’Éducation nationale aux valeurs de l’armée : la DGESCO est une colonnelle, des chef-fe-s d’établissement font des stages en treillis, des militaires sont invité-e-s à intervenir dans des établissements scolaires…

Dans les écoles et les établissements, les postes sont supprimés, les dotations sont en baisse. Dans le supérieur, il s’agit de faire payer des frais de scolarité exorbitants aux étudiant-e-s extracommunautaires et la machine de tri social sélectif Parcoursup tourne à plein.

Plutôt que d’investir dans l’éducation, le gouvernement préfère caporaliser la jeunesse.

La fédération SUD éducation dénonce la militarisation du système éducatif qui est à l’œuvre. Nous refusons de toutes nos forces cette évolution délétère, et appelons les personnels à débattre et à se mobiliser contre cette évolution inacceptable.

PDF - 63.5 ko
Contre la surenchère réactionnaire et militariste : SUD éducation dénonce le SNU

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2019

 

<<

Août

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311