Contrôle scolaire au service du contrôle social

samedi 28 avril 2007
mis à jour dimanche 2 septembre 2007

Le 2 avril 2007, notre Fédération a refusé de participer aux travaux du Conseil supérieur de l’éducation. Cette séance devait arrêter la modification des programmes de l’école élémentaire en fonction du socle commun de connaissance, nouvel avatar d’une politique éducative inspirée par la conférence européenne de Lisbonne. Le but du gouvernement Villepin ? Achever à la hussarde le démantèlement du service public d’éducation - déjà mal en point - au profit des lobbys patronaux.

Le Medef n’a d’ailleurs pas manqué de s’en féliciter. Vendu sous un emballage démocratique et égalitariste, le socle commun lui permettra surtout de formater les enfants des classes populaires aux normes de docilité nécessaires à leur future « employabilité ». L’effort et la persévérance seront désormais considérés comme les conditions suffisantes de la réussite de nos élèves, ce qui permettra de les rendre, avec leurs familles, seuls responsables de leur échec. Et, pour rassurer les employeurs sur la qualité des salariés prêts à l’emploi qu’ils embauchent, nos évaluations comportementales et cognitives seront bientôt consignées dans un gigantesque fichier informatisé. C’est ainsi à la traçabilité des travailleurs, de la maternelle à l’entreprise, que le ministère entend faire collaborer les professeurs !

JPEG - 30.2 ko

Sud éducation a toujours combattu la politique de contrôle social qui sous-tend l’ensemble de ces mesures, aussi avons-nous refusé de nous prêter à la pseudo-consultation du CSE. Si l’on veut vraiment prendre en compte la réalité des élèves en situation d’apprentissage, la liberté pédagogique des enseignants doit être libre de tout carcan idéologique. L’acquisition des savoirs ne repose ni sur des recettes toutes faites ni sur la diabolisation de telle ou telle méthode. L’échec scolaire ne se résoudra pas grâce à la syllabique, à 15 minutes quotidiennes de calcul mental ou aux quatre opérations dès le cycle 2, mais en donnant sérieusement à l’école les moyens de se mettre au service de l’être humain et de la justice sociale.

Saint Denis, le 20 avril 2007

Agenda

<<

2019

 

<<

Août

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311