Déclaration de SUD-Education à la manifestation nationale Sans papiers du 19 octobre

 novembre 2002
mis à jour samedi 15 janvier 2005

"Dans de nombreuses villes aujourd’hui, des militants de SUD Education sont dans les manifestations aux cotés des Sans-Papiers. Par leur mobilisation qui n’a jamais disparu depuis 96, et par le nouvel élan que trouve celle-ci depuis deux mois, les Sans-Papiers prouvent à tous les gouvernements de France et d’Europe qu’on ne règle jamais les problèmes en obligeant des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants à vivre cachés et sans droits. Les militants de SUD-Education sont à vos cotés dans un combat qu’ils jugent indispensable pour des syndicalistes : le combat aux cotés des précaires, le combat aux cotés des plus précaires parmi les précaires, ceux qui, privés du simple droit d’avoir des droits, survivent dans l’horreur du travail illégal, ce nouvel esclavage des temps modernes, et dans la peur du contrôle de police. Nous savons bien que dans de nombreux secteurs, le travail illégal tire l’ensemble des revendications des salariés vers le bas. Ce simple fait justifie la présence de syndicalistes aux cotés des Sans-Papiers. Les Sans-Papiers ont décidé de ne pas etre les proies faciles de la politique ultra-sécuritaire de Chirac, Raffarin et Sarkosy. Pour la régularisation de tous les Sans-Papiers avec la carte de 10 ans, pour la liberté de circulation, nous sommes et resterons aux cotés des Sans-papiers".

Navigation