Drame de Béziers : suicide d’une collègue

lundi 17 octobre 2011

La Fédération SUD Education soutient les
personnels qui décideront collectivement de protester par des rassemblements et le
débrayage jeudi contre la politique destructrice du gouvernement et le mépris de
l’administration envers les personnels.

Communiqué de SUD Education 34 :

Le syndicat SUD-Education de l’Hérault souhaite faire part de la vive émotion suscitée dans l’ensemble de la profession par le suicide de notre collègue dans la cour du Lycée Jean Moulin de Béziers.

SUD adresse d’abord ses condoléances et sa compassion aux proches et à la famille de notre collègue. Notre syndicat se tient aussi aux côtés des personnels et des élèves de l’établissement et de la ville profondément marqués par ce drame.

SUD-Education ne tolère pas les propos du ministre Luc Chatel sur la fragilité psychologique de notre collègue. Lorsqu’un drame de cette nature survient, c’est toujours vers la vie personnelle des intéressés que se tournent le regard des patrons (à Orange, chez Renault, à la SNCF, ...).

Début septembre, Luc Chatel en visite à Béziers s’était "félicité de la qualité de la rentrée à Béziers". Des enseignants, syndiqués, avaient voulu le rencontrer pour lui signifier une réalité bien différente, en particulier à Jean Moulin. Luc Chatel n’a pas daigné les recevoir. Un mépris du ministre qui prend une signification douloureuse aujourd’hui.

Non, notre collègue n’était pas fragile professionnellement !

Pas plus ni moins que la plupart des enseignants confrontés à la pression croissante de la hiérarchie, à la dégradation des conditions de travail, aux détériorations successives du système éducatif, à une destruction programmée de nos métiers avec la suppression de la formation initiale et continue.

Comme l’indique le Parquet de Béziers, le choix qu’elle a fait et le lieu de son suicide montrent bien une réelle souffrance liée à l’exercice de son métier.

Son acte est symboliquement très fort et doit interpeller nos responsables sur les souffrances au travail de toute une profession.

SUD-Education demande qu’une enquête administrative soit diligentée sur place. C’est une des missions de l’Inspection Générale de l’Administration de l’Education Nationale.

SUD-Education s’associe et apporte son soutien aux initiatives qui seront prises au niveau local et départemental par les collègues de l’établissement..

SUD- Education 34 demande à la Fédération Nationale SUD-Education de s’associer et d’appeler aux mobilisations nationales qui seront proposées par ces collègues.

Agenda

<<

2019

 

<<

Juin

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930