Droit de réponse

lundi 5 janvier 2009

La Commission enseignement professionnel de la Fédération des syndicats Sud éducation présente ses excuses à Vincent Troger, sociologue,
pour la présentation tronquée de ses idées dans l’article « Menaces sur
l’enseignement professionnel public » paru dans le journal de novembre-
décembre 2008. Elle est due à une formulation maladroite et non pas à
une méconnaissance de ses travaux et de ses positions sur l’enseigne-
ment professionnel. Au contraire, c’est l’intérêt pour ces derniers qui nous
a conduits à les mentionner dans l’article. Nous publions ci-dessous, dans
son intégralité, le courrier que Vincent Troger nous a adressé.

« J’ai pris par hasard connaissance d’un texte qui figure sur votre site,
daté du 15 novembre, à propos des menaces qui pèsent sur l’enseignement professionnel. Le ou les auteurs m’y font dire que les PLP
« sont ceux qui échouent au CAPES », sans dire ni où, ni quand ni dans quel
contexte j’ai prononcé ou écrit cette phrase.

Il est exact que la grande majorité des PLP d’enseignement général ne
choisit pas le concours de PLP en premier choix et le passe plutôt comme
recours en cas d’échec au CAPES, toutes les enquêtes dont j’ai une connaissance ou que j’ai pu mener sur le sujet le confirment, et j’en suis par ailleurs
moi-même, en tant qu’ancien PLP lettres-histoire, une parfaite illustration.
J’aurais toutefois apprécié que ces propos soient replacés dans leur contexte
(que je n’ai pas retrouvé) et surtout qu’ils ne me fassent pas apparaître pour
le contraire de ce que je suis : je défends depuis plus de vingt ans l’enseignement professionnel, dont j’ai écrit l’histoire, et je suis un des rares universitaires
qui tentent de donner aux LP la visibilité sociale qu’ils méritent à travers de
nombreux articles dans des revues d’histoire ou de sociologie, ou dans des communications en colloque. Par ailleurs, ce n’est pas parce que je constate que
les PLP d’enseignement général ont rarement choisi leur métier que je ne
souligne pas en même temps qu’ils le font pour la plupart avec conviction. C’est
même l’objet de la dernière recherche à laquelle j’ai participé.

Je ne vais évidemment pas vous poursuivre en diffamation pour
un aussi petit incident, mais j’avoue que je serais sensible à ce que vous
m’accordiez la possibilité de m’expliquer devant vos lecteurs.

Cordialement,
Vincent Troger »

Navigation

Agenda

<<

2019

>>

<<

Octobre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123