E3C : Solidarité avec les 13 de Beauregard judiciarisé·e·s pour l’exemple

Communiqué de SUD éducation
mercredi 22 janvier 2020

Une plainte en justice absurde et scandaleuse

Lundi 20 janvier, comme un peu partout, les personnels du lycée Beauregard de Montbrison avaient décidé d’agir pour dénoncer les nouvelles épreuves communes de contrôle continu (E3C).

Leur choix collectif a été de faire passer les épreuves et de retenir symboliquement quelques heures les copies dans un placard fermé à clef de l’établissement, afin de convoquer la presse pour sensibiliser le public aux inégalités de traitement que ces nouvelles modalités d’examen génèrent. À 16h00, la proviseure du lycée leur a demandé de rendre les copies faute de quoi elle devrait porter plainte. Les enseignant•e•s ont alors restitué les copies sans délai. Mais à 17h30 ils et elles apprenaient qu’une plainte avait bel et bien été déposée à l’encontre des 13 enseignant•e•s chargé•e•s de surveillance des épreuves.

Le ministère joue les gros bras

Le mardi 21 les enseignant•e•s du lycée étaient massivement en grève. Lors de l’audience que les collègues ont obtenu avec une intersyndicale, l’Inspecteur d’académie a expliqué que la plainte ne serait pas retirée et que la décision de porter plainte avait été prise personnellement par le Recteur d’académie en lien direct avec le ministère. Autrement dit, M. Blanquer a décidé de se saisir de la moindre occasion pour essayer d’intimider les personnels, dans une vaine tentative de casser les résistances alors que ses tentatives de les minimiser ne trompent personne. Il ne fait aucun doute que le Procureur classera sans suite cette plainte absurde, qui n’a pas d’autre objet que d’être un coup de communication sur la fermeté du ministère.

SUD éducation Loire et la fédération SUD éducation au niveau national apportent leur soutien total aux personnels du lycée Beauregard de Montbrison.
Nous exigeons le retrait de la plainte et l’abandon de toute sanction.

Le ministère veut la grève ? Faisons-lui plaisir !

Une action purement symbolique débouche sur une plainte en justice ? Le ministère aura gagné une grève massive des personnels le lendemain et la grève des surveillances des prochaines épreuves d’E3C les jours qui viennent. Rappelons que partout où les collègues ont décidé de faire grève aucune sanction n’a pu être envisagée par l’administration. La grève délie de toute obligation envers son employeur. Des mobilisations ont ainsi conduit dès le premier jour à l’annulation pure et simple des épreuves dans de nombreux territoires : à Clermont-Ferrand, à Rennes, à Bordeaux, à Nîmes, la Loire-Atlantique, le Val-de-Marne, la Seine-et-Marne. Dans le département de la Loire où se situe Montbrison, deux lycées ont vu les épreuves annulées lundi, Généralisons la grève !


SUD éducation appelle l’ensemble des personnels à se mobiliser contre la tenue des E3C, par la grève et la tenue de piquets sur les centres d’examen. SUD éducation appelle à poursuivre la mobilisation contre la politique de casse des droits menée par le ministère et son gouvernement, avec une grève générale massivement suivie le 24 janvier.

Pour signer la pétition de soutien, cliquez ici.

PDF - 103.9 ko
Communiqué les 13 de Beauregard
PDF - 34.8 ko
Lettres des personnels du lycée au recteur de l’académie

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2020

 

<<

Février

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
2425262728291