Enseignement supérieur et recherche : on joue encore du violon sur le Titanic !

vendredi 7 mai 2010
mis à jour dimanche 9 mai 2010

Toute à sa politique de communication de « rattrapage » des régionales, Mme Pécresse a « souhaité reprendre contact » avec les organisations syndicales de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

SUD Éducation dément ces allégations et assure n’avoir reçu aucune invitation du Ministère.

La réforme LMD soi-disant d’harmonisation et la loi relative à l’autonomie (LRU) ont porté des coups fatals à l’Enseignement supérieur et à la Recherche. Mme la Ministre porte, avec le Gouvernement UMP, l’entière responsabilité du désastre en cours et que la réforme de la formation des enseignants (« mastérisation »), menée en dépit du moindre bon sens, va étendre à l’Enseignement secondaire et primaire.

Le temps n’est plus à écouter Mme Pécresse - à la tête d’un Ministère rempli d’idéologues aussi caricaturaux qu’aveugles - brosser le « succès » de sa politique, dans le mépris maintenant habituel de toute réalité, mépris si caractéristique de la « nouvelle gouvernance » de nos élites politiques.

SUD Éducation exige, comme la majorité des organisations de personnels de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, l’abrogation de la loi LRU, du LMD, ainsi que la dissolution de leurs outils de pilotage autoritaires que sont l’agence d’évaluation AERES et l’Agence Nationale de la Recherche, scandales permanents d’opacité.

SUD Éducation exige en outre, comme la quasi-totalité des organisations professionnelles, l’arrêt de la réforme dite de « mastérisation » de la formation des enseignants.

SUD Éducation refuse l’idée de traitements d’ordre psychologique « prescrits » dans les organismes de recherche et à l’université par des DRH et mis en place pour éradiquer la « déviance » ou la non-publiance. Il ne s’agit pas ici de « soigner » des individus, mais bien d’arrêter la dérive managériale de l’institution.

SUD Éducation appelle les personnels à stopper net — par tous les moyens — le changement de la nature même de l’Enseignement supérieur et de la Recherche !

Saint Denis le 7 mai 2010.

PDF - 45.8 ko
Communiqué sup et recherche