Évaluation des personnels : imposons des alternatives au management !

vendredi 7 décembre 2012

Texte adopté aux journées complémentaires du VIème Congrès Fédéral des syndicats SUD éducation de mai 2012 à Montpellier, les 29 et 30 novembre 2012 à Créteil

Évaluation des personnels : imposons des alternatives au management !

Contre toutes les séparations hiérarchiques et pour l’égalité.

L’Éducation, comme le reste de la Fonction Publique, fonctionne sur un modèle autoritaire, pyramidal et infantilisant. La hiérarchie exerce son pouvoir sur les horaires, les conditions de travail, l’emploi et les statuts des personnels. Des réponses satisfaisantes à l’évolution des pratiques professionnelles passent par des pratiques collectives associant l’ensemble des personnels. Nous luttons pour la suppression de l’inspection, de la notation et de toute forme de division des personnels qui vise à maintenir la hiérarchie. De même Sud Éducation s’oppose à la hiérarchisation des métiers et à la multiplicité des grades.

Après celle des agents, la réforme de l’évaluation des personnels d’enseignement, d’éducation et d’orientation constitue une étape majeure dans le processus de transformation néolibérale du service public d’éducation.

SUD éducation est opposé à la notation, aux inspections, à l’évolution différenciée des carrières. L’évaluation par l’entretien professionnel est encore pire : individualisation, mise en concurrence, caporalisation… : on passe à l’ère du management sur le modèle de l’entreprise capitaliste.

Contre les divisions et la mise en concurrence, SUD éducation revendique :

• une évaluation purement formative, complètement déconnectée de la progression des carrières et des rémunérations ;

• une évaluation qui favorise la coopération et le travail en équipe.

Pourquoi pour les enseignant-es des 1er et 2nd degré ne pas instaurer entre collègues des visites les un-e-s dans les classes des autres, suivies d’échanges de pratiques permettant de discuter de ce qui fonctionne bien ou moins bien, et de chercher entre nous des réponses ?
Des évaluations formatives par des personnels spécialisés peuvent peut-être être utiles aussi, mais elles le seraient plus facilement si elles étaient déconnectées du flicage et des sanctions salariales...

• une véritable formation : cela passe pour les enseignant-e-s par l’abrogation de la mastérisation et l’instauration d’une vraie formation initiale, mais aussi, pour tou-te-s, par un droit réel à la formation continue sur temps de travail et par une augmentation drastique des droits à congés formation.

Documents joints

Évaluation des personnels : imposons des (...)