Évaluations nationales : un match truqué

Communiqué de la fédération SUD éducation
mardi 16 octobre 2018
mis à jour mercredi 17 octobre 2018

Le ministère communique à l’envi depuis ce lundi sur les résultats des évaluations nationales, alors même qu’elles n’avaient pas toutes été saisies sur une plateforme dysfonctionnelle. Ces évaluations mettraient en évidence les difficultés en mathématiques et en français des élèves de début de CP et en Ce1.

Ainsi, le ministre explique que 28 % des élèves ne savent pas associer une lettre à un son. C’est pourtant parfaitement normal : l’apprentissage de l’alphabet est au programme de… CP. Les élèves de maternelles se concentrent sur la phonologie.
Notre analyse : Seulement 28% des élèves ne réussissent pas à faire ce que l’ école ne leur a pas enseigné.

Ainsi, ces évaluations sont conçues pour mettre les élèves en difficulté, en exigeant d’eux la maîtrise de notions qui ne seront maîtrisées qu’à la fin de l’année scolaire.

Ces évaluations ont un but bien précis : jeter l’opprobre sur les enseignant-e-s et les recherches en matière de pédagogie. Le ministre Blanquer prétend s’appuyer sur la méthode scientifique, mais ne fait que distiller une conception réactionnaire de l’enseignement.

SUD éducation dénonce cette mascarade, et appellera les personnels à ne pas remplir les évaluations de milieu d’année de CP.

PDF - 75.6 ko
Évaluations nationales : un match truqué

Navigation

Articles de la rubrique