Grève mondiale pour le climat le 29 novembre : journée des gilets jeunes pour la justice sociale et climatique !

Tract de SUD éducation
lundi 18 novembre 2019

Lors de la grève climat du 20 septembre 2019, le président Macron avait alors conseillé à la jeunesse française mobilisée, d’aller plutôt nettoyer les plages corses ou encore de manifester en Pologne.

Or, la réponse du président de la République et du gouvernement reste bien en-deçà de l’urgence environnementale et le charbon polonais n’est pas seul responsable du dérèglement climatique ! D’ailleurs, les élèves participent déjà aux opérations “Nettoyage nature” à maintes reprises au cours de leur scolarité et ils-elles savent bien que ces petites actions (bien que nécessaires) ne sauveront pas la planète et ne permettront pas d’enrayer la 6ème extinction de masse de la biodiversité.

Par ailleurs, la fédération SUD éducation rappelle le droit de grève des lycée-ne-s et étudiant-e-s et leur droit à choisir librement leur mode d’expression et continuera de soutenir les mobilisations de la jeunesse lors des grèves climat.
À ce titre, SUD éducation dépose pour la journée du 29 novembre un préavis de grève couvrant tous les personnels de la maternelle à l’université, et sera présent dans la rue aux côtés des élèves, des lycéen-ne-s et des étudiant-e-s, avec les personnels mobilisés. La mobilisation des lycéen-ne-s doit se poursuivre avec l’implication des parents d’élèves et de l’ensemble des personnels de l’Éducation nationale !
En tant que syndicat de transformation sociale et écologique, SUD éducation dans le cadre de l’Union syndicale Solidaires revendique une transition sociale et écologique fondée sur un juste partage des richesses et des ressources à l’échelle nationale et mondiale afin de garantir une vie digne pour tous et toutes.

Dans le secteur de l’éducation, SUD éducation revendique :

• réalisations de bilan énergétique et plan d’isolation des bâtiments
• réduction des consommations énergétiques et en eau,
• des outils pour mettre en place la diminution des déchets, et leur recyclage s’ils ne sont pas évitables.
• renforcement des filières locales et bio dans la restauration scolaire ; réduction de la consommation des produits animaux (les élevages ont plus d’impact que les cultures).
• Des recrutements massifs de titulaires remplaçant-e-s dans les premier et second degrés afin de limiter leurs déplacements.
• La prise en compte des risques environnementaux par les CHS et notamment une véritable campagne de désamiantage des établissements scolaires dans le cadre de l’application du Plan amiante relancé en 2016 et une prise en charge des personnels exposés avant 2021,
• La mise en place des mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé des travailleurs-ses notamment celles et ceux exposé-e-s au radon (visite médicale, information des personnels, mesures techniques telles que système de ventilation, ouverture des fenêtres…).
• Un vrai plan de formation professionnelle orienté vers les nouveaux métiers : inscription dans le cursus obligatoire en lycée agricole de la formation à une agriculture respectueuse de l’environnement et de la santé, dans les filières du bâtiment renforcer la formation à la rénovation énergétique, à l’isolation du bâti, matériaux écologiques, énergies renouvelables etc.

PDF - 133.6 ko
Grève mondiale pour le climat le 29 novembre

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2019

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345