La consultation sur les nouveaux programmes de l’école primaire :

Une consultation bidon pour une réforme suspecte ?
 septembre 2001
mis à jour dimanche 3 avril 2005

Durant la deuxième quinzaine de septembre, les enseignants du premier degré vont être « consultés » sur le « projet » proposé par un groupe d’experts, au cours d’une journée banalisée.

Une consultation bidon ?

Les textes ne sont pour le moment disponibles que sur Internet ! Comment croire qu’en début d’année, à un moment où ils sont particulièrement sollicités par l’organisation de leurs classes, les enseignants pourront, en un laps de temps aussi court, lire et analyser un document particulièrement touffu, et dont les intentions ne sont pas d’une clarté évidente.

Une réforme suspecte ?

« L’emballage cadeau » est parfois séduisant, mais certains des axes de ces propositions demandent réflexion...

Exemples : l’accent mis sur l’acquisition des compétences plutôt que sur celle des savoirs, la place grandissante réservée à l’éducation civique, l’introduction de la notion de transversalité dans les horaires...

Devons nous participer ?

Une analyse approfondie de ces textes est bien sûr nécessaire, mais ce travail demande un « vrai » temps de réflexion. Or, une fois de plus, le ministère a choisi la technique de la marche forcée.

Devons- nous nous en accommoder, et accepter de participer à cette prétendue consultation ?

Navigation

Mots-clés de l'article