Le Panneau Syndical SUD éducation #064 • Début Octobre 2018

Grève le 9 octobre - refusons de remonter les résultats des évaluations nationales - Suppressions de postes à l’Éducation Nationale
lundi 1er octobre 2018

Pour l’éducation et le service public, nos salaires : En grève et dans la rue le 9 octobre !

Suppressions massives de postes, baisses de salaire, attaques des statuts, destruction des CHSCT... Le gouvernement lance une offensive d’ampleur dans la Fonction publique dans le cadre de CAP22. Le 9 octobre, à l’appel de Solidaires, la CGT, FO, construisons le rapport de force pour imposer le progrès social !

Contrairement aux annonces, l’éducation nationale, l’enseignement supérieur et la recherche ne sont pas épargnés, loin de là. Les suppressions de 2650 postes annoncées par le ministère ne font que confirmer ce que nous savions déjà : la “priorité à l’éducation” revendiquée par le gouvernement n’est qu’une illusion.
Alors que la machine de tri social Parcoursup achève son œuvre, Mme Vidal s’entête et annonce que Parcoursup sera reconduit l’année prochaine. Nos organisations demandent toujours sa suppression ainsi que l’abrogation de la loi ORE.
Les attaques que nous subissons dans l’éducation ne sont pas isolées et s’inscrivent dans une logique de casse des services publiques et des statuts : il faut donc réagir rapidement et massivement à la hauteur des enjeux avec l’ensemble de la fonction publique.

Il faut faire cesser ces attaques. Le 9 octobre, par une grève interprofessionnelle, défendons un service public de qualité, le statut de fonctionnaire, nos conditions de travail, exigeons des augmentations de salaire. Remettons le progrès social au goût du jour.

Suppressions de postes à l’Éducation Nationale

Le 17 septembre dernier, le ministre Blanquer an-nonçait la suppression de 1800 postes dans l’éducation nationale. Aujourd’hui, il apparaît que ce sont au moins 2600 postes qui seront supprimés. Le ministre entend imposer une deuxième heure supplémentaire aux enseignant-e-s du 2d degré en fonction des besoins locaux. Il s’agit d’une énième attaque sur les statuts des personnels, qui touche directement leur temps de travail, et qui n’aura pour effet que d’épuiser les personnels.

Évaluations nationales : refusons de faire remonter les résultats !

Que les équipes aient refusé de les faire passer ou non, ou qu’elles aient adapté les modalités de passation, il est nécessaire de refuser l’uniformisation pédagogique et le contrôle permanent. C’est dans la remontée des réponses que se dévoile le danger de ces évaluations. Le ministre entend normer les pratiques pédagogiques. SUD éducation s’engage à défendre les collègues qui refusent de faire remonter les résultats.

PDF - 479.8 ko
Panneau Syndical SUD éducation #064 Début octobre 2018

Agenda

<<

2018

>>

<<

Octobre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234