Le gouvernement doit mettre fin à l’état d’urgence

mardi 29 novembre 2005
mis à jour samedi 25 août 2007

L’état d’urgence, mesure d’exception héritée de la période coloniale, a envoyé un signal désastreux à la fois aux populations discriminées et à tous ceux qui, notamment au gouvernement et dans la majorité, n’attendaient que l’occasion de libérer une parole xénophobe. Il n’a eu dès lors, comme on pouvait le prévoir, que des effets négatifs : la véritable urgence n’est pas sécuritaire mais sociale.

Aujourd’hui, chacun peut constater qu’aucune des raisons avancées pour expliquer l’institution de l’état d’urgence ne subsiste. Son maintien est à l’évidence totalement injustifié et très probablement illégal. Il a pour seul effet, sinon pour seul objet, d’habituer la population française à vivre sous un régime durable de graves restrictions des libertés publiques.

Les organisations soussignées demandent au gouvernement, conformément aux engagements pris devant le Parlement lors du vote des 15 et 16 novembre, de mettre fin sans délai à l’application de l’état d’urgence.

Agenda

<<

2019

 

<<

Août

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311