Le ministre répond aux organisations syndicales au sujet des évaluations

Communiqué de la fédération SUD éducation
jeudi 17 janvier 2019

Les organisations syndicales, dont SUD éducation, ont écrit au ministre de l’Éducation nationale pour revendiquer la fin des évaluations imposées aux élèves et aux enseignante-e-s. Le ministre Blanquer a daigné y répondre par un courrier en date du 14 janvier.

Dans ce courrier, le ministre montre une fois de plus son mépris à l’égard des enseignant-e-s en rappelant que des « chercheurs de haut niveau » ont élaboré ou produit des évaluations « destinées à identifier avec précisions les forces et les faiblesses de chacun des élèves »… Le ministre s’appuie sur « l’engagement de scientifiques éminents » pour légitimer l’utilité de ces évaluations : loin de nous rassurer, cet argument supplémentaire affiche une fois de plus le mépris du ministre qui considère les enseignant-e-s comme de simples exécutants. Loin de valoriser la profession, le ministre avec ses références élitistes place l’enseignant comme un simple subalterne. Par ailleurs, le ministre utilise la recherche quand cela l’arrange pour conforter sa vision libérale et réactionnaire de l’école.

Blanquer se vante des 19 000 réponses d’enseignant-e-s apportées à la parodie de concertation organisée par le ministère après la première salve d’évaluation. Il avoue donc que plus de 300 000 enseignant-e-s, sur les 334 700 que compte le premier degré, n’ont même pas daigné perdre leur temps avec ce questionnaire aussi inutile que ces évaluations. Mais le ministre s’appuie tout de même sur les résultats de cette enquête pour se satisfaire de résultats médiocres : “le degré d’estimation de pertinence en CP est de 67 % pour le français et de 63 % en mathématiques”

Nous ne sommes ni dupes, ni encore moins convaincus, par cette rhétorique malhonnête.

Pour une école égalitaire et émancipatrice, dans l’intérêt des élèves comme dans celui des personnels, SUD éducation revendique :
- la suppression des évaluations ;
- la baisse des effectifs en cours ;
- la création de postes supplémentaires.

SUD éducation propose plus que jamais des moyens d’action pour lutter contre ces évaluations :
- le boycott des évaluations
- la non remontée des résultats
- la signature d’une pétition, disponible sur notre site internet www.sudeducation.org

PDF - 65.4 ko
Le ministre répond aux organisations syndicales au sujet des évaluations

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2019

 

<<

Août

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311