Les Non-Titulaires de l’Education nationale campent devant des rectorats depuis plus d’un mois !

samedi 5 novembre 2005
mis à jour samedi 25 août 2007

Saint Denis, le 4 novembre 2005.

La Fédération des syndicats SUD éducation soutient les actions engagées par les collectifs des Non-Titulaires de l’Education Nationale dans les rectorats de Nice, Créteil, Versailles, Toulouse, Bordeaux :

- à Nice, le campement de 15 jours est maintenant suivi d’actions récurrentes accompagnant de camps express les déplacements du recteur ;

- à Créteil, le campement se poursuit devant le rectorat pour la troisième semaine consécutive.

La Fédération SUD éducation dénonce avec les Non Titulaires :

- le non-respect du droit du travail par les rectorats :

  • plus de trois mois de retard dans les paiements des sommes dues à ces travailleurs,
  • vacataires ne bénéficiant d’aucune protection sociale ni d’aucuns droits syndicaux ;

- une politique de l’emploi absurde et mensongère : le ministère se targue, dans les médias, d’avoir réduit à 1,5 % la proportion d’enseignants non fonctionnaires... en occultant l’énorme effectif des non-titulaires purement et simplement licenciés au fil de ces dernières années (par exemple 1600 précaires au chômage à la rentrée 2005 dans la seule académie de Créteil, 17 000 emplois contractuels supprimés en trois ans sur l’ensemble du territoire) ;

- la continuité Fillon-Robien qui prétend imposer dans le même temps, par le décret du remplacement de courte durée à l’interne, encore plus d’heures supplémentaires et de flexibilité aux personnels en poste, accompagnant ainsi ce plan de licenciement massif des précaires d’une dégradation des conditions de travail des titulaires ;

- la remise en cause des statuts de l’Education Nationale que constituent l’ensemble de ces attaques participant toutes du démantèlement en cours du Service Public.

La Fédération SUD éducation continue d’exiger :
- la titularisation sans conditions de tous les personnels précaires de l’Education Nationale,
- la création de postes statutaires en nombre suffisant pour assurer la continuité et la qualité du service public d’éducation,

et dans l’immédiat :
- le droit au réemploi et la gestion sans ruptures de paiement des sommes dues aux travailleurs précaires,
- la prise en compte des services effectués,
- le non-déclassement des contractuel-le-s en vacataires,
- la suppression du recours à la vacation au profit d’embauches contractuelles.

La Fédération SUD éducation soutient la poursuite des luttes engagées par les Non Titulaires partout où des actions sont déjà en cours, et appelle à la construction de collectifs sur l’ensemble du territoire pour défendre ces revendications.

Navigation

Agenda

<<

2019

 

<<

Juillet

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234