Les faux semblants de la gauche "plurielle"

par Pierre Bourdieu
 mai 2002
mis à jour samedi 29 janvier 2005

"Les faux-semblants de la gauche "plurielle" déçoivent les électeurs de gauche, démobilisent les militants, renvoient vers l’extrême gauche les plus exaspérés.(...) La gauche officielle a bien du mal à se débarrasser de l’héritage douteux du mitterrandisme... Elle profite provisoirement de la médiocrité de ses adversaires sans proposer autre chose qu’une politique au jour le jour qui ne change rien d’essentiel dans la vie quotidienne de la grande majorité des citoyens. Le jour du bilan, peut-être plus proche qu’elle ne croit, que pourra-t-elle invoquer pour mobiliser les abstentionnistes, les dissuader de voter pour le FN ? Les emplois-jeunes pour quelques-uns, les 35 heures en peau de chagrin, la rigueur ininterrompue, une réforme de l’éducation transformée en show ministériel, la fuite en avant vers l’Europe des banquiers ?

Croit-on pouvoir tromper longtemps l’attente d’une Europe sociale avec une "gauche plurielle européenne" animée par la troïka néo-libérale Blair-Jospin-Schröder ?

Les vraies réponses à la fascisation rampante ou déclarée ne peuvent venir que des mouvements sociaux qui se développent depuis 1995. A condition que l’on sache les entendre et les exprimer au lieu de travailler à les déconsidérer par la diffamation publique ou les coups fourrés d’anciens apparatchiks politiques convertis en hommes d’appareil d’Etat".

Le Monde (8 avril 1998) !

Agenda

<<

2019

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345