Lettre à notre ministre qui nous a "consultés"

sur le rapport de l’IGEN sur l’expérimentation des conseils pédagogiques dans les établissements
jeudi 24 novembre 2005
mis à jour samedi 2 septembre 2006

Saint Denis, le 21 novembre 2005

À Monsieur le ministre de l’Education nationale,
de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche
110 rue de Grenelle
75007 Paris

Objet : rapport de l’IGEN sur l’expérimentation des conseils pédagogiques

Monsieur le ministre,

Nous avons bien reçu le rapport de l’IGEN sur les conseils pédagogiques, bien que vos services l’aient adressé à Madame Ledeur, rue des Boulets à Paris. Je vous informe que la fédération est domiciliée depuis 2002 à Saint-Denis et que Madame Ledeur a terminé son mandat de secrétaire fédérale en 2003.

Sur le rapport de Madame Matringe, inspectrice générale, nous faisons les observations suivantes :

- La fédération Sud éducation demande l’abrogation de la loi Fillon, a fortiori des circulaires Robien sur sa mise en œuvre.

- La « responsabilité accrue » des établissements dans le domaine de la pédagogie conduit à l’inégalité de traitement et de contenu de formation entre les élèves.

- Le travail en équipe et le projet d’établissement ne doivent pas être détournés au profit du contrôle des agents dans leur adhésion au diagnostic « partagé ». Nous dénonçons le « pilotage » quand le pilote est l’économie libérale.

Ainsi, nous nous opposons fermement au développement d’une culture d’évaluation quand celle-ci ne peut se faire en toute indépendance, à l’abri des pressions économiques, politiques. Or, nous dénonçons le lien avec la LOLF, la place du gestionnaire, la désignation des membres par le chef d’établissement sur leur capacité à dialoguer avec les milieux économiques dans cette nouvelle instance
d’élaboration d’une culture d’établissement comme existe « la culture d’entreprise ».

- Le modèle de l’entreprise ne peut être celui de l’école : l’enseignant doit rester maître et libre de sa pédagogie, dans le respect de la loi, de son statut, des programmes nationaux, protégé par l’institution de toute pression.

Nous craignons que le souci pédagogique affirmé ne soit que l’alibi d’une quête bien réelle du rendement économique de l’éducation et de la formation.

Je vous prie, Monsieur le ministre, d’agréer l’expression de mon attachement au service public d’éducation,

Pour Sud éducation,
Stéphanie Parquet-Gogos
Secrétaire fédérale

Navigation

Agenda

<<

2019

 

<<

Juin

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930