Mobilisation contre les E3C : une nouvelle fois, Blanquer infantilise, insulte et menace les personnels

Communiqué de la fédération SUD éducation
lundi 20 janvier 2020

SUD éducation a pris connaissance des propos du ministre Blanquer au sujet de la contestation grandissante contre la mise en œuvre des E3C, et au-delà de la politique éducative menée par le ministère.

Comme l’année passée à l’occasion de la mobilisation contre la loi Blanquer puis à l’occasion des corrections de copies, Blanquer utilise trois registres :
le paternalisme et la condescendance, faisant croire que ses réformes sont peut-être mal comprises par certain-e-s, mais que dans le fond elles sont juste
la disqualification morale et l’attaque sur les valeurs, allant jusqu’à qualifier les grévistes de “minorités anti-démocratiques et anti-républicaines”
les menaces de sanction, qu’il brandit à la fois contre les personnels ayant participé à des actions et contre les grévistes tenant des piquets devant les centres d’examen. SUD éducation rappelle à ce sujet que ces menaces n’ont aucun fondement juridique et qu’elles montrent avant tout sa fébrilité.

Une nouvelle fois, une ligne rouge est franchie : Blanquer livre les personnels de son propre ministère à la vindicte populaire. Il les accuse d’être les responsables de l’échec des élèves en empêchant par la grève les épreuves anticipées du baccalauréat de se tenir. Réaffirmons-le avec force : ce sont bien les réformes successives qui accentuent toujours plus le tri social à l’œuvre dans l’éducation qui sont responsables des inégalités scolaires, et pas les personnels grévistes.

Enfin, le ministre minimise la contestation ambiante. Il feint de croire que les mobilisations qui permettent l’annulation pure et simple des E3C n’ont été que des actions isolées, mise en lumière par les réseaux sociaux. Au contraire, d’après les remontées des syndicats locaux SUD éducation, une chose est claire : la grève est bien débattue par les professeurs dans des Assemblées générales, et les épreuves vont bien avoir du mal à se tenir dans un nombre important d’endroits en France. Des mobilisations conduisent à l’annulation pur et simple des épreuves dans de nombreux territoires : non seulement Clermont-Ferrand, mais aussi au moins à Rennes, à Bordeaux, à Nîmes dans la Loire, la Loire-Atlantique, le Val-de-Marne, la Seine-et-Marne. Il est à cette heure certain que d’autres épreuves seront annulées les prochains jours, de nombreux lycées ayant voté diverses modalités d’action à cette fin. Cette mobilisation, un peu partout, est mise en lien avec la mobilisation contre le projet de réforme des retraites Macron-Delevoye.

SUD éducation appelle l’ensemble des personnels à poursuivre la mobilisation contre la politique de casse des droits sociaux menée par le ministère et son gouvernement.

SUD éducation appelle l’ensemble des personnels à se mobiliser contre la tenue des E3C, par la grève et la tenue de piquets sur les centres d’examen. Un préavis de grève à été déposé sur l’ensemble de la période pour couvrir les grévistes.

PDF - 65 ko
Mobilisation contre les E3C : une nouvelle fois, Blanquer infantilise, insulte et menace les personnels

Agenda

<<

2020

 

<<

Mars

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2425262728291
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345