Mobilisons-nous dans l’éducation et construisons les convergences

Le gouvernement empile ses contre-réformes
dimanche 8 avril 2018
mis à jour mercredi 25 avril 2018

SUD éducation appelle à amplifier la mobilisation, de la maternelle à l’université pour dénoncer les contre-réformes imposées à marche forcée par le gouvernement dans l’éducation : réforme du lycée et du bac, sélection à l’entrée à l’université avec Parcoursup, formation continue à l’école maternelle, manque de moyens, suppressions de postes, précarité, menaces contre notre statut…
De nombreuses universités s’organisent et sont bloquées dans toute la France. Les personnels de l’éducation ont été très nombreux.ses à se mettre en grève le 22 mars dans le cadre de la journée de défense de la fonction publique. De nombreuses grèves et rassemblements ont eu lieu le 5 avril pour combattre la précarité dans l’éducation.

Des attaques de toutes parts

Ces contre-réformes s’inscrivent dans une politique globale d’attaques des services publics et du droit du travail, au service des classes dominantes.
De nombreuses luttes se construisent dans différents secteurs : le rail, la santé, les EHPAD, les finances publiques, la justice, l’énergie, les transports aériens, la collecte et le traitement des déchets, la grande distribution et bien sûr à Mayotte.

Organisons-nous pour riposter

Il est nécessaire dans ce contexte de se réunir en assemblées générales dans nos établissements et dans nos secteurs sur le thème de la défense du service public, de nos conditions de travail et de l’importance de la convergence des luttes. Il est temps que nous nous organisions contre toutes ces attaques pour permettre à toutes et tous les salarié-e-s et les usager-e-s, du public comme du privé de se réunir, de lutter, de se mettre en grève et de manifester afin d’étendre largement la mobilisation et de gagner toutes et tous ensemble.

Il est également essentiel de s’organiser pour participer à toutes les formes de ripostes à la répression qu’elle soit gouvernementale ou patronale, d’œuvrer à la mobilisation contre toutes les attaques de l’extrême droite, en particulier celles visant physiquement les étudiant-e-s mobilisé-e-s (Montpellier, Lille, Strasbourg, Paris I…)
La riposte doit être à la hauteur des enjeux. Nous devons nous saisir des journées de grèves intersyndicales sectorielles comme le mardi 10 avril ou interprofessionnelles comme celle du jeudi 19 avril pour construire la grève générale public/privé et le blocage de l’économie. En ce printemps 2018, la défense des services publics et de la fonction publique sont un enjeu central contre les volontés destructrices de ce gouvernement.

Réunissons-nous et mobilisons-nous massivement les mardi 10 et jeudi 19 avril dans la rue de façon la plus unitaire possible pour faire face à un gouvernement qui cherche à réduire les droits collectifs

Construisons les conditions d’un vaste mouvement en faisant converger nos grèves, nos manifestations. Ensemble gagnons sur les revendications spécifiques de chaque secteur, pour nos biens communs.

PDF - 60.5 ko
Mobilisons-nous dans l’éducation et construisons les convergences

Navigation

Articles de la rubrique