Motion internationale

 juin 1998
mis à jour samedi 12 novembre 2005

PREAMBULE

L’évolution du capitalisme nous impose plus que jamais une organisation du mouvement syndical sur une base internationale. Délocalisations permanentes, surexploitation des travailleurs en particulier des travailleurs immigrés, liberté des investissements à travers le monde, multiplications des conflits armés... nécessitent le regroupement des travailleurs au delà des frontières.

La constitution d’un réseau syndical international n’est pas un gadget. Nous en avons immédiatement besoin.

1) Dès son origine, SUD Éducation s’est clairement situé contre la logique politique néolibérale mise en oeuvre en
particulier au niveau européen dans les traités de Maastricht et d’Amsterdam

- 1a. SUD Éducation a participé activement à la préparation des Marches européennes contre le chômage, la précarité et les exclusions, et se félicite du succès de la manifestation d’Amsterdam du 14/06/97.

- 1b. SUD Éducation a décidé de poursuivre l’action dans le cadre du Réseau des Marches européennes contre le chômage, la précarité et les exclusions.

SUD Éducation a participé à l’élaboration de la motion constitutive du réseau élaborée à Luxembourg le 05/10/97. SUD éducation est signataire de cette motion (texte publié dans le journal national n’2) et constate avec intérêt que les positions prises sont plus clairement anti-capitalistes que dans les textes précédents (Appel de Florence et contribution revendicative de Bruxelles).

- 1c. SUD Éducation prendra donc toute sa place dans ce réseau, en recherchant au maximum des convergences au niveau des syndicats représentés et en participant à la réussite des manifestations d’ores et déjà envisagées : Assises de Bruxelles, manifestation de Cardiff en juin 98 ...

2) SUD éducation a recherché à constituer un réseau ouvert aux syndicats de l’éducation engagés clairement dans la lutte contre la logique capitaliste de privatisation et de mise en concurrence de l’enseignement.

Ce réseau a pour but de confronter nos analyses et nos expériences afin d’envisager une riposte conjointe au niveau européen à la politique basée sur les critères de convergences établis par les différents accords et traités engageant les pays de l’ UE.

- 2a. Le texte établi à Grenade lors de la première réunion européenne des syndicats de l’éducation à laquelle ont participé la CGT espagnole, la CNT (France), le STEs (Espagne), SUD éducation et l’UNICOBAS Scuola_ARCA (Italie) est une base d’entente qui a déjà permis de développer des solidarités actives lors de diverses actions ( MA, loi Bassanini, lutte des chômeurs etc ... ). Ce texte a été publié dans le journal national n° 1.

- 2b. Des contacts réguliers ont été établis avec d’autres syndicats non présents à Grenade comme la SAC (Suède). Sud éducation continuera à développer le réseau européen des syndicats européens de l’éducation initié à Grenade en multipliant les échanges et les solidarités.

- 2c. SUD éducation propose d’organiser une action commune d’ampleur contre la politique néolibérale de l’ Union
Européenne.

3) Sud Éducation a, dès son origine, soutenu les mouvements des sans papiers en France pour la régularisation de tous. Dans le même temps, il a recherché à établir des contacts avec tous ceux qui à l’échelle européenne combattent contre les accords de Schengen et pour la libre circulation des hommes et des femmes.

- 3a Dans ce sens, SUD éducation a participé aux deux premiers festivals inter-ethniques organisés à Rome par l’Association nationale antiraciste du 3 février qui regroupe 27 organisations politiques, culturelles et syndicales italiennes. Sud Éducation a participé au premier congrès de cette association les 14 et 15 février 98 et envoyé une délégation le 1er mai à Rome.

- 3b. SUD Éducation a comme perspective la création d’un réseau français et européen d’organisations qui prennent clairement position contre toute politique de maîtrise des flux migratoires, pour la libre circulation des personnes et contre les accords de Schengen.

4) SUD Éducation a apporté et apportera son soutien à tous ceux et à toutes les organisations qui luttent contre l’ oppression quelle qu’en soit la forme et pour la liberté. Dans ce sens, SUD éducation a participé aux actions de solidarité avec le Chiapas, de lutte contre tous les terrorismes en Algérie, contre la répression au Maroc et en Guyane...

- 4a. Sud éducation a apporté son soutien militant et financier à la lutte menée par les dockers de Liverpool.

5) Sud éducation, d’une manière générale, cherche à renouer avec les principes internationalistes délaissés par les syndicats traditionnels au nom du réalisme et d’intérêts partisans.

Agenda

<<

2019

 

<<

Juin

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930