Non Mme Royal, « université populaire » n’est pas une marque !

vendredi 2 avril 2010

La marque « Université Populaire » ainsi que certaines de ses déclinaisons ont été déposées auprès des services de l’Institut National de la Propriété Industrielle — INPI — à Paris. Cette demande a
été formulée mi-janvier par Madame Ségolène Royal dont le mandataire est l’Association Désirs d’Avenir et publiée fin février 2010.

L’Éducation Populaire, dont l’Université Populaire n’est qu’une déclinaison, est un courant d’idées qui milite pour une diffusion de la connaissance au plus grand nombre afin de permettre à chacun de s’épanouir et de trouver la place de citoyen qui lui revient. Elle ne saurait être brevetée pour des intérêts particuliers et partisans. Cette scandaleuse initiative dénote également un réel mépris du travail des militants bénévoles engagés au sein des Universités Populaires et, plus largement, des mouvements d’Éducation Populaire.

Au-delà du fait que l’appellation « Université Populaire » ne saurait être une marque brevetée par Mme Royal vu son usage antérieur, SUD Éducation s’interroge sur les intérêts et projets qui sous-tendent cette initiative : quelle conception du Savoir et de sa diffusion conduit l’association Désirs d’Avenir à tenter de faire main basse sur une appellation « construite » par les militants de l’Éducation Populaire depuis plus d’un siècle ? Serait-ce une déclinaison de la valeur centrale du Capitalisme : « tout est marchand » ? Pour Désirs d’Avenir, l’éducation serait-elle donc une marchandise avec ses marques et brevets susceptibles d’être monnayés ? SUD combat cette idéologie et les valeurs destructrices qu’elle engendre dans l’Éducation nationale et la Recherche publique, entre autres.

Aussi, SUD Éducation s’oppose formellement à la tentative de captation par Désirs d’Avenir de l’appellation « Université Populaire », et par là même des mouvements d’Éducation Populaire.

Sud Éducation demande à l’INPI de rejeter cette demande inique.

Documents joints

courrier inpi université populaire