Non à la vidéosurveillance dans les établissements scolaires

samedi 3 septembre 2005
mis à jour jeudi 6 octobre 2005

Nicolas Sarkozy a indiqué, le 28 juillet dernier, qu’un projet de loi anti-terroriste serait prêt à la rentrée, avec notamment des dispositions sur la vidéosurveillance et les données téléphoniques. Cette escalade du climat sécuritaire remplit les poches des prestataires en équipement électronique de sécurité et consultants en tout genre, tandis que les valeurs de la démocratie et les libertés individuelles sont reléguées au statut de belles paroles creuses. Ce climat accélère également le recours dogmatique à la surveillance électronique dans les établissements scolaires, sans aucune réflexion sur l’impact éducatif d’une telle politique plus médiatique qu’efficace, où l’électronique remplace de plus en plus la présence humaine.

NE LAISSONS PAS L’ELECTRONIQUE SECURITAIRE SAPER LE TRAVAIL EDUCATIF : ENGAGEONS LA LUTTE EN SIGNANT MASSIVEMENT CETTE PETITION

Les organisations, les associations, les personnes, signataires expriment leur ferme opposition à l’installation de systèmes de vidéosurveillance dans les établissements scolaires.

Le respect de la liberté individuelle est l’une des valeurs que l’école doit transmettre. Cette valeur est d’ailleurs inscrite dans la constitution.

Or la vidéosurveillance c’est l’abandon des droits du citoyen à rester anonyme et à ne pas être surveillé dans ses déplacements. La vidéosurveillance dans les établissements scolaires c’est habituer les personnes, dès l’adolescence, à l’abandon de ces droits.

En fait, l’introduction de la vidéosurveillance à l’école vise aussi à masquer la forte diminution des effectifs de surveillants (30 000 en 5 ans).

Mais avant tout, la vidéosurveillance installe une ambiance peu compatible avec ce que doit être l’école :

- Elle vise plus à induire un comportement de soumission qu’elle ne fait appel à la réflexion et à la conscience : cela s’apparente plus au dressage qu’à l’éducation.

- Elle va à l’encontre d’une véritable action éducative : pour progresser, les jeunes ont besoin qu’on leur fasse, le plus possible, confiance. À travers la vidéosurveillance, au contraire, on leur signifie que l’on se méfie d’eux à priori. Ceci est particulièrement grave pour ce qui est des
jeunes dits « difficiles ». Si des jeunes des quartiers, des cités, se montrent « difficiles », c’est, entre autres raisons, parce qu’ils se sentent (et sont objectivement) victimes de méfiance et de rejet. À travers la vidéosurveillance, on leur signifie qu’à l’école aussi on se méfie d’eux.

- D’un côté, on risque de renforcer la vision de certains élèves selon laquelle l’équipe éducative de l’établissement cherche à les "coincer" (et, de fait, une école barricadée ferait évoluer le rôle des équipes éducatives
vers celui de gardien de prison). D’un autre côté, la vidéosurveillance dans les établissements contribuerait à installer ou renforcer chez certaines personnes de l’Éducation Nationale, chez certains parents et dans
la population, la représentation selon laquelle beaucoup d’élèves seraient des voyous potentiels.

La vidéosurveillance n’est que l’une de ces échappatoires qui visent à s’affranchir d’une vraie réflexion sur les causes des problèmes. Chômage, précarisation massive, manque de travail à la sortie des études... Cette société applique une violence sociale contre tous, en premier lieu contre la
jeunesse. C’est cette réalité que l’on veut masquer. Cela va de pair avec toute une politique ultrasécuritaire dans le société et à l’école.

Pour tous les jeunes, y compris ceux qui connaissent des conditions de vie très difficiles, l’école doit être un lieu de vie ouvert et accueillant : elle ne doit pas apparaître comme une prison avec ses caméras, ses contrôles par codes-barres, ses portillons, etc...

Signatures :  103

Date Nom Profession Ville
Septembre 2005 DUPRE Delphine professeur Beziers
Septembre 2005 BOOS Thomas enseignant Bailleul
Septembre 2005 PEYRIN Martine Professeur Clermont-Fd
Septembre 2005 SCHUMANN Edith enseignante Foix
Septembre 2005 MAZET, Olivier Enseignant Chercheur Lyon
Septembre 2005 GASSE Didier enseignant Carpentras
Septembre 2005 MACEIRAS Isabelle etudiante lille
Septembre 2005 BELKADI Idriss Assistant d'éducation REVIN Orzy (08)
Septembre 2005 MARGAILLAN Anne instit Aston, Ariège
Septembre 2005 CALVO Hélène Professeur Poissy
Septembre 2005 LAVABRE Enguerran Père au foyer Le Mesnil
Septembre 2005 COLLET Gaëlle plp2 Lettres Histoire Palaiseau
Septembre 2005 PIERRE Nicolas enseignant Céret
Septembre 2005 SOUX Catherine Conseiller Principal d'Education Seix
Septembre 2005 PRUCHON Vincent MI Limoges
Septembre 2005 MAURY Francis instituteur Pollestres
Septembre 2005 LEFORT Julie professeur Montpellier
Septembre 2005 BEAULIER Isabelle institutrice La Roche sur Yon
Septembre 2005 LAVABRE Sarah CPE Revin (08)
Septembre 2005 FERRERE, Thibault Eleve - Elu UNL Pamiers
Septembre 2005 ANGLARET Marc Enseignant Perpignan
Septembre 2005 GERVAISE Patrick CPE Mazères (09)
Septembre 2005 DECOUPIGNY Guy Responsable associatif 09100 Saint Jean du Falga
Septembre 2005 MAZET, FLorence Enseignante Lyon
Septembre 2005 BASSET Alain enseignant spécialisé Jonzac
Septembre 2005 HOFFELE Catherine Professeur des écoles Laon
Septembre 2005 BLANCHARD Paquita prof des écoles La Ferrière Vendée
Septembre 2005 GIRARD Bernard enseignant 53000 Laval
Septembre 2005 LEVILLY Christiane sans Versailles
Septembre 2005 DURAND Alain ouvrier Evry
Septembre 2005 MASSEBEUF Marie-Pierre professeur des écoles La Ciotat
Septembre 2005 SERT Gilles animateur culturel Hardricourt
Septembre 2005 GACH, Florence enseignante Aubagne
Septembre 2005 FONTAINE Béatrice enseignante
Septembre 2005 MOSSLER Christian enseignant Douai
Septembre 2005 OTT Laurent directeur école Longjumeau
Septembre 2005 CHAUSSARD Christiane Professeur Montargis
Septembre 2005 BAZET-SIMONI Dominique professeur Saint-Etienne
Septembre 2005 MOREL Sandrine Consultante Formatrice Maisons-Alfort
Septembre 2005 LANGLOIS Dominique enseignant Cherbourg

Navigation

Mots-clés de l'article

Agenda

<<

2019

 

<<

Juin

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930