Parcoursup : an III

Communiqué de la fédération SUD éducation
dimanche 26 janvier 2020

La phase de formulation des vœux de Parcoursup commence maintenant. Le calendrier cette année est le suivant :

22 janvier : début de saisie de leurs vœux par les candidat-e-s

février-mars : Fiches avenir remplies pendant le 2e conseil de classe

12 mars : dernier jour pour formuler des vœux

2 avril :
dernier jour pour finaliser les dossiers de candidature et confirmer les vœux. Envoi des dossiers de candidature aux formations du supérieur.

19 mai : premières réponses aux candidatures

25 juin (le jour d’après la dernière épreuve écrite du bac) : début de la phase d’admission complémentaire, supposée se terminer le 11 septembre

Et cette année encore les lycéen-ne-s auront à en passer par les fourches caudines de cette plateforme pour accéder aux études supérieures. Il n’y a plus à faire la preuve des effets délétères de cette plateforme depuis sa mise en place :

  • les dysfonctionnements, censés être liés à « rodage » du système, se révèlent en fait être inhérents au système, notamment le fait que la plateforme ne soit pas opérationnelle pour les élèves, comme l’an dernier, le jour des résultats ;
  • la machine à sélectionner non seulement ne résout pas le problème de l’augmentation du nombre de candidats à l’enseignement supérieur (800 000 en 2018 contre 900 000 en 2019), mais l’aggrave même car un nombre croissant d’entre eux et elles sont des déçu-e-s de Parcoursup.
  • les discriminations entre les zones géographique et les filières reléguées (notamment en lycée professionnel) s’accroissent toujours davantage
  • l’anxiété chez les élèves est démultipliée. Les établissements, les équipes, les élèves sont mis en concurrence en permanence.
    Les critères du tri social opéré dans les universités sont opaques, et les universités refusent de les communiquer.

Pour SUD éducation, le seul moyen d’accueillir dans de bonnes conditions tous les étudiant-e-s qui souhaitent poursuivre des études supérieures, c’est d’investir massivement dans enseignement supérieur et non de sélectionner toujours davantage.

SUD éducation revendique toujours l’abandon de Parcoursup.
SUD éducation revendique un financement public à hauteur des besoins pour l’ enseignement supérieur, le recrutement de personnel titulaire et la création de places pour permettre l’accès de chaque candidat.e à la filière de son choix.

PDF - 72.4 ko
Parcoursup : an III

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2020

 

<<

Mars

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2425262728291
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345