Pas de trêve jusqu’au retrait ! Pendant et après les congés, on continue !

Tract de SUD éducation
lundi 23 décembre 2019

Près de trois semaines après le début de la mobilisation contre la réforme des retraites, le gouvernement joue toujours plus l’épreuve de force. Il tente de diviser les grévistes en exigeant une “trêve de Noël”. Si certaines organisations syndicales (comme l’UNSA-ferroviaire) y ont répondu favorablement, force est de constater qu’elles sont très minoritaires et qu’elles ne sont pas écoutées sur les piquets de grève. L’heure est plus que jamais à l’unité autour de la revendication de retrait du projet Macron-Delevoye !

La grève se poursuit donc à la RATP et à la SNCF, accentuant le rapport de force à l’approche des fêtes de fin d’année. Mais il ne faut pas laisser les grévistes de ces secteurs seul-e-s à porter la mobilisation ! Les personnels de l’éducation étant alors en congés, la fédération SUD éducation, avec d’autres organisations de Solidaires que sont SUD Rail et Solidaires RATP, les appelle à participer massivement aux actions interprofessionnelles et notamment à renforcer les liens avec les secteurs en grève reconductible. Que faire ? Voici quelques exemples d’actions prévues un peu partout sur le territoire, recensées par SUD éducation et SUD Rail :

  • Réveillons dans les gares les 23 et 30 décembre
  • Participation aux Caisses de grèves
  • En gare, présence sur les piquets de grèves, tractages
  • AG interprofessionnelles , réunions publiques
  • Actions de blocages, manifestations diverses

Au-delà de ces actions quotidiennes, le 28 décembre, à l’appel de SUD Rail et de la CGT cheminots, sera une journée importante de manifestations et d’actions locales. SUD éducation appelle l’ensemble des personnels de l’éducation à y participer.

Les congés scolaires n’ont ainsi pas eu raison de la détermination des enseignant-e-s à obtenir le retrait du projet de loi. Après des journées de grève très majoritaires et des reconductions dans de nombreux endroits, il s’agit de poursuivre et d’amplifier le rapport de force. Et pour cela, notre arme, c’est la grève et sa reconduction ! Celle-ci doit reprendre dès la rentrée dans le cas où le gouvernement ne retirerait pas son projet de loi. En particulier, le jeudi 9 janvier, auquel appelle une intersyndicale de l’éducation CGT-FAEN-FSU-SNALC-SUD, dans le cadre de l’appel de l’intersyndicale interprofessionnelle CGT-FO-FSU-Solidaires, avec les organisations de jeunesse FIDL-UNL-MNL-UNEF, doit être une étape majeure dans l’ancrage et l’approfondissement de la grève.

SUD éducation appelle l’ensemble des personnels de l’éducation à :

-participer aux actions et initiatives interprofessionnelles prévues pendant les vacance, que ce soit sur leur lieu d’habitation ou leur lieu de vacances
-participer massivement aux manifestations prévues le 28 décembre à l’initiative des cheminot-e-s
-reprendre la grève et sa reconduction dès la rentrée, en organisant partout des Assemblées générales
-faire de la journée du 9 janvier une grande journée de grève et de manifestations, à même de servir de point d’appui à un puissant mouvement de grève reconductible

PDF - 379.9 ko
Tract pendant après vacances

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2020

 

<<

Juillet

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112