Pour le mélange des genres !

dimanche 6 juillet 2008

Le 9 avril 2008, sous le prétexte fallacieux d’harmonisation avec des directives européennes et en invoquant, avec cynisme ou naïveté, la lutte contre les discriminations, l’Assemblée nationale a fait adopter un texte qui donne la possibilité d’organiser « des enseignements par regroupements des élèves en fonction de leur sexe ». Cette atteinte au principe de mixité se fait au nom d’arguments tirés de différentes études sur l’école : le mélange des sexes entraverait les performances des filles, les exposerait aux violences, notamment sexuelles, et leur ferait subir la grossiéreté masculine.

La Fédération SUD Education s’oppose à cette morale conservatrice qui
préfère promouvoir une éducation différenciée, au nom d’une idéologie
essentialiste, et ensuite séparer garçons et filles comme pour « protéger » les uns des autres des groupes incompatibles, comme si le sexisme était une donnée naturelle et non socialement construite.
Entretenir, voire encourager les différences renforce les comportements
culturellement déterminés et justifie la ségrégation.

Pour faire évoluer les mentalités dans une société encore fortement marquée par les inégalités de genre, La Fédération SUD Education réaffirme le principe d’une mixité émancipatrice grâce à une coéducation qui apprend à vivre ensemble sans reproduire les stéréotypes sexuels, et continuera à lutter dans l’Ecole pour une vraie égalité entre les femmes et les hommes.

Navigation