Pour une paix juste au Proche-Orient

 mai 2002
mis à jour samedi 29 janvier 2005

Depuis l’arrivée du gouvernement Sharon au pouvoir, le désastre humain qui se déroule au Proche-Orient s’aggrave chaque jour et ne semble pas pouvoir cesser. L’implantation extensive et continue des colonies dans les territoires voués à devenir l’État palestinien, l’occupation, les humiliations et le mépris dont le peuple palestinien est l’objet, les violences constantes qu’il subit, la destruction systématique des structures du futur État, ont engendré le désespoir et l’insupportable politique de terreur et de mort des attentats. Une situation bloquée que l’historien israélien Tom Segev résume ainsi : "L’occupation engendre le terrorisme qui suscite la répression qui fabrique encore plus de candidats aux attentats-suicides". Ainsi, le terrorisme d’état d’Israël et le terrorisme des extrémistes arabes s’entretiennent-ils mutuellement et dressent l’un contre l’autre deux peuples qui ne peuvent pourtant pas vivre sans se côtoyer, deux peuples qui ont peur, fatigués de la guerre. Et ces violences meurtrières, toutes, font horreur. Pour autant, la balance n’est pas égale entre les deux parties. Parce qu’il y a les occupants et les occupés, les oppresseurs et les opprimés dont les droits sont bafoués. Et Sharon, qui promettait la paix et la sécurité aux israéliens, n’a amené ni l’une ni l’autre, mais le sang, la peur et la haine chez tous.

Chacun sait que la solution à cette tragédie n’est pas militaire, mais politique. Chacun sait que les morts ajoutés aux morts ne font que différer le moment de la paix. Une paix juste, c’est-à-dire basée sur la reconnaissance du droit des palestiniens à avoir leur État, un État viable, politiquement, économiquement, dont l’établissement, seul, garantira la légitime sécurité d’Israël.

Cela exige la fin de l’occupation, le retour aux frontières de 1967, le démantèlement des colonies et l’ouverture de négociations traitant de la question des réfugiés. L’entrée récente dans le gouvernement Sharon d’Effi Eitam, leader du Parti National Religieux (extrême-droite), qui affirme "qu’aucune souveraineté autre qu’israélienne n’existera jamais entre la mer et le Jourdain" augure mal de l’avenir.

Qu’on ne s’y trompe pas : nous ne sommes pas "pour les arabes contre les juifs", mais "contre les oppresseurs, pour les opprimés". Nous continuerons de manifester notre solidarité avec les Palestiniens et notre soutien aux forces de paix israéliennes (La Paix Maintenant, le Bloc de la paix, Vivre ensemble, objecteurs, soldats refusant de servir dans les territoires...).

Le drame du Proche-Orient entraîne des dégâts collatéraux en France : actes de vandalisme, incendies de synagogues, injures racistes et agressions physiques de personnes. Qu’ils soient commis par des antisémites traditionnels ou des jeunes d’origine musulmane qui croient ainsi "faire quelque chose pour les palestiniens", c’est intolérable. Concernant ces derniers, un groupe d’intellectuels arabes écrit : "La communauté juive n’est pas identifiable au peuple israélien. Le peuple israélien n’est pas non plus -loin de là- à l’image de Sharon. Ne nous trompons pas de combat. L’insulte contre un juif ou un arabe, c’est la même. Elle ne profite, dans les deux cas, qu’à l’extrémisme fasciste dont se réclament Sharon et les siens. Qualifiant les attaques contre les synagogues et les commerces juifs de crimes contre les palestiniens, Leïla Shahid ne pouvait mieux dire..." (Le Monde/10 avril 2002).

Sont également intolérables les actions violentes des organisations d’extrême-droite que sont le Betar, le Tagar et la Ligue de défense juive. Enfin, quand des représentants communautaires se font les propangandistes de la politique de Sharon en appelant à une manifestation "contre l’antisémitisme et pour Israël", il y a confusion et manipulation. Et il est insupportable et honteux d’assimiler toute critique de l’État d’Israël à de l’antisémitisme.

Le racisme, tous les racismes sont ignobles.

Navigation

Agenda

<<

2019

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301