Proposition de profession de foi pour les élections dans les CA

SUD Education 86
lundi 2 octobre 2006
mis à jour mercredi 4 octobre 2006

ELECTIONS AUX CONSEILS D’ADMINISTRATION - Octobre 2006
PROFESSION DE FOI DES LISTES SUD EDUCATION 86

Depuis des années les élus des personnels aux conseils d’administration des EPLE n’ont cessé de demander la création de postes statutaires (enseignants, enseignants documentalistes, personnel ATOSS, surveillants...), ils n’ont cessé d’écrire des motions pour dénoncer la dégradation du service public d’éducation, les effectifs surchargés...

Le constat, chaque année plus lourd (nombre croissant de non-titulaires, multiplication des catégories de précaires et licenciement de ceux qui faute de moyens ne sont pas reconduits) impose, malgré les tentatives croissantes de culpabilisation des représentants du personnel, de dénoncer encore et toujours cette situation.

Les élus Sud Education continueront de voter contre le recrutement d’emplois précaires (Contrat avenir, Contrat d’accompagnement dans l’emploi...), contrats de droit privé qui transforment l’établissement scolaire en véritable entreprise et le Conseil d’Administration en terrain d’application des techniques manageriales. Notre logique est une logique syndicale qui associe la défense des services publics et l’amélioration des conditions de travail et de vie des personnels. Suivant, cette logique, nous ne « jouerons » aucune discipline contre une autre et nous refusons d’entrer dans la stratégie d’opposition des personnels.

Les élus Sud Education continueront de s’opposer au système de remplacements en interne imposé par les décrets du 26 août 2006, système de gestion de la pénurie qui néglige la qualité et la cohérence des enseignements ; système coûteux et inadapté qui conduit les uns à plus d’heures supplémentaires en lieu et place de création de véritables postes statutaires.
C’est dans l’unité qu’il faut s’opposer au démantèlement du service public.

Les élus Sud Education continueront de s’opposer au transfert des personnels vers les collectivités territoriales, véritable tremplin pour la casse des statuts, la diminution du nombre de fonctionnaires, et l’entrée en force du secteur privé dans les établissements.

Les élus Sud Education continueront de demander l’abrogation de la journée de Solidarité qui ne répond pas aux besoins sociaux des personnes dépendantes et appelleront les personnels à refuser les heures de travail gratuit imposées, bien que stratégiquement concertées pour en établir le calendrier.

Les élus Sud Education continueront de dénoncer les régressions pédagogiques et sociales que constituent l’instauration du socle commun, minimal et utilitariste ou encore le retour de l’apprentissage à 14 ans. Ils appellent à résister à l’idéologie dominante qui consiste à considérer l’échec scolaire comme relevant de la seule responsabilité individuelle, des élèves eux-mêmes, de leurs familles ; une stigmatisation qui trouve son prolongement dans le couple punition/mérite. La note de vie scolaire et le principe de bourses au mérite en sont des exemples. C’est aussi pourquoi, les élus Sud Education continueront d’alerter sur les risques de dérives engendrés par un partenariat de plus en plus étroit entre le ministère de l’Éducation Nationale et le ministère de l’Intérieur.

Les élus Sud Education continueront à veiller à ce que les valeurs
que l’Ecole est chargée de faire partager aux jeunes générations
continuent de prévaloir sur des lois de circonstance telles celles sur l’immigration
qui conduisent aux drames humains que nous découvrons dans trop d’établissements. Ils rappellent que la circulaire n° 2002-063 du 20 mars 2002 précise « qu’en l’absence de toute compétence conférée par le législateur, il n’appartient pas au ministère de l’éducation nationale de contrôler la régularité de la *situation des élèves étrangers et de leurs parents* au regard des règles régissant leur entrée et leur séjour en France ».

Les candidats SUD se présentent donc pour faire entendre une voix indépendante, pour donner écho aux revendications exposées dans le mouvement du printemps 2006, pour recueillir les informations et agir avec l’ensemble des personnels.

VOTEZ SUD !

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2019

 

<<

Juillet

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234

Sur le Web