Rapport de la Cour des comptes : remplacer l’éducation prioritaire par le management

Communiqué de la fédération SUD éducation
jeudi 18 octobre 2018

Lundi 1er octobre, le ministre Blanquer annonçait commander un rapport dont la conclusion était déjà écrite : saborder l’éducation prioritaire. Ce mercredi 17 octobre, la Cour des comptes rend opportunément un rapport qui incite lui aussi à son torpillage.

La Cour des comptes envisage le remplacement des dispositifs REP/REP+ par des « établissements publics de réseau », regroupant écoles et lycées, qui concluraient des « contrats » avec le rectorat. Évidemment, la Cour exige que le recours aux postes à profils soit élargi et normalisé.

La rémunération au mérite, en fonction de « l’investissement individuel et à l’implication au sein des équipes pédagogiques » constitue une attaque de plus contre le statut des enseignant-e-s qui vise à mettre en place la concurrence de chacun-e contre tou-te-s.

Enfin, la Cour des comptes envisage d’intégrer entièrement les établissements privés à la carte scolaire.

Le rapport prétend que magiquement, en remplaçant les dispositifs d’éducation prioritaire par le management, et en attaquant de front le statut des enseignant-e-s, on verra le développement de « pédagogies innovantes », alors même que Blanquer, soutenu par la Cour des comptes, impose des évaluations standardisées et dépourvues de sens aux enseignant-e-s en vue de promouvoir sa conception réactionnaire de l’enseignement.

SUD éducation revendique le maintien des dispositifs d’éducation prioritaire, et des recrutements massifs d’enseignant-e-s, de CPE, d’AED titulaires à la hauteur des besoins.

PDF - 58.3 ko
Rapport de la Cour des comptes : remplacer l’éducation prioritaire par le management

Navigation

Articles de la rubrique