Ras la coupe !

vendredi 4 juin 2010

L’Afrique du Sud accueille la Coupe du monde de football du 11 juin au 11 juillet. Dans chacun des 32 pays qualifiés, l’information est squattée chaque jour davantage par cette foire mondialisée du muscle cramponné.

Pendant un mois, toutes les télévisions du monde retentiront des tacles, des shoots, des coups de boule de ces machines à frapper et des louanges de journalistes transformés en idéologues du foot über alles qui trouveront tout cela « viril mais correct ». Nike et Adidas affûtent leurs crampons. En 2006 la Coupe du monde avait dopé les ventes de maillots de 33 % et celles de chaussures de 15 % dans les cinq grands pays européens.

Cette compétition organisée sur un continent qui fournit de la main d’œuvre à tout le football européen reproduit à l’identique ce qui se passe dans tous les pays qui organisent les JO ou la Coupe du monde de football (nettoyage des quartiers, expulsion des habitants, rénovations luxueuses pour touristes fortunés, flambée immobilière, guerre des gangs pour empocher le pactole). Les retombées économiques pour le peuple seront comme d’habitude nulles. Les bénéfices tomberont dans l’escarcelle des multinationales et des professionnels de la magouille et de la prostitution de luxe. L’endettement des finances publiques sera encore creusé en raison des dépenses pharaoniques et mégalomaniaques engagées par Jacob Zuma et ses prédécesseurs pour plaire à la FIFA (résultat net de la FIFA : 196 millions de dollars en 2009).

Football

Pour assurer cette paisible rencontre de la jeunesse mondiale dans un pays marqué par la violence post-apartheid et qui compte parmi les plus hauts taux de criminalité, 55000 policiers ont été recrutés depuis 2005. Pendant la compétition la police fera appel à 10000 réservistes, 50 millions d’euros de matériel de sécurité et six hélicoptères. L’armée de terre sera en état d’alerte et pour cette foire sécuritaire un logiciel dernier cri d’interception de courriels a été installé par une société française dans les locaux de la police sud-africaine.

Nous refusons de nous associer à cette messe obligatoire du capital qui se donne en spectacle.

Nous dénonçons l’abrutissement de masse qui va s’abattre sur l’actualité [1].

Nous savons que la liesse populaire faciliterait les mauvais coups de tous les Sarkozy du monde, alors à bas la France et aux chiottes l’arbitre !

Sud éducation Puy-de-Dôme


[1Nous saluons la publication du numéro 12/13 de la revue « Quel Sport ? Football, une aliénation planétaire », 402 pages, 20 Euros.

Agenda

<<

2019

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345