Rentrée 2002 dans l’Education nationale : libéralisme à visage découvert, comme partout !

 septembre 2002
mis à jour samedi 15 janvier 2005

Volonté politique et budget ont toujours été en relation étroite.

Sous l’ancien gouvernement de la gauche plurielle, les annonces abondamment médiatisées d’un plan de recrutement "jamais vu jusqu’alors" pour compenser les départs en retraite des personnels de l’Education nationale n’avaient réjoui que ceux qui y mettaient quelque complaisance, un rapide calcul montrant à l’évidence que tous les départs ne seraient pas compensés.

Avec la droite au pouvoir, la tendance s’affirme, s’affiche, se revendique :

"Le départ à la retraite d’un nombre croissant de fonctionnaires offre une occasion unique d’un redimensionnement de l’Etat et d’une maîtrise des dépenses de fonctionnement. De 2001 à 2010, 619200 fonctionnaires civils devraient partir à la retraite", plusieurs scénarios étant envisagés pour faire des économies budgétaires et "tirer enfin profit des gains de productivité enregistrés depuis de nombreuses années grâce aux simplifications administratives et aux nouvelles technologies." (cf. M. Marini, rapport sur le collectif budgétaire 2002)

Selon ce même rapport, c’est à l’Education nationale que les départs seront les plus nombreux, représentant actuellement entre 67% et 68% des sorties de fonctionnaires civils (hors PTT) : 37 700 en 2002, progression jusqu’en 2008 à 45 000, puis régression .

En bref, enseignants, IATOSS... et élèves vont devoir s’accommoder de cette réalité, ou s’y affronter : moins de postes, moins d’enseignants formés, plus de précaires de tous ordres face à des effectifs plus lourds (et le débat tronqué de ces dernières années sur l’influence des effectifs dans la réussite scolaire va être définitivement enterré et remplacé par l’arsenal répressif qui se met en place.)

Depuis sa création, l’école de la République se sera déclinée à toutes les sauces et les fantasmes sur les mythes du passé ne peuvent gommer sa fonction d’école d’Etat.

Alors, bien sûr, nous allons nous battre "tous ensemble" et souhaitons-le sans traîner pour plus de postes... mais plus que jamais pour une autre société, une autre école.

Navigation

Agenda

<<

2019

>>

<<

Octobre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123