Répartition ou capitalisation ?

 juin 2003
mis à jour dimanche 21 novembre 2004

RÉPARTITION OU CAPITALISATION, UNE MÊME BASE :
- LES RICHESSES PRODUITES

MAIS DES DIFFÉRENCES ET DES INCOMPATIBILITÉS :
- LA RÉPARTITION DÉPEND DE LA RÉMUNÉRATION DU TRAVAIL
- LA CAPITALISATION DÉPEND DE LA RÉMUNÉRATION DU CAPITAL.

Tout système de retraite, qu’il s’agisse de la cotisation-répartition ou de l’épargne-capitalisation, est un dispositif qui accorde aux retraités un droit à recevoir chaque année une part de la richesse nationale produite la même année : chaque année, les revenus versés aux retraités, comme ceux versés aux salariés, aux actionnaires, etc..., sont prélevés sur la production et les richesses de la même année, et chaque année les salariés actifs supportent une retenue sur leurs salaires (soit des cotisations, soit des versements à une institution financière).

Mais les retraites par répartition et les retraites par capitalisation reposent sur deux logiques différentes. Les retraites par répartition sont financées à partir de la rémunération du travail : leur montant est donc fortement dépendant de la masse salariale globale. Le plein emploi et des salaires de bon niveau sont une garantie pour les retraites par répartition.

Les retraites par capitalisation sont financées à partir de la rémunération du capital : leur rendement dépend donc du taux de rendement des actifs financiers. Une forte rémunération des actionnaires assure un bon rendement des retraites par capitalisation. On sait que le cours de la bourse augmente à l’annonce des plans sociaux et des licenciements.

Toute forme de "capitalisation", même seulement annexe ou accessoire, repose sur une logique défavorable à l’emploi et aux salaires.

Agenda

<<

2020

 

<<

Mai

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031