SUD Éducation doit renforcer son implication dans Solidaires

vendredi 7 décembre 2012

Texte adopté aux journées complémentaires du VIème Congrès Fédéral des syndicats SUD éducation de mai 2012 à Montpellier, les 29 et 30 novembre 2012 à Créteil

SUD Éducation doit renforcer son implication dans Solidaires

L’union syndicale Solidaires : syndicalisme interprofessionnel de transformation sociale
En 1998, SUD Éducation fait partie des membres fondateurs de l’union syndicale Solidaires (issue du groupe des 10, fondé en 1981). L’objectif est de développer un syndicalisme interprofessionnel de transformation sociale.
Lors de son dernier congrès, en juin 2011, Solidaires a rappelé que : « Se réclamer d’un syndicalisme de transformation sociale nous place de fait sur le champ politique. S’il ne s’agit pas d’en faire un programme, cela implique de mettre à l’œuvre un ensemble de valeurs, de principes et d’objectifs qui ne peuvent s’arrêter aux frontières établies, qu’elles soient d’ordre nationales, professionnelles ou sociales. Ce projet de société, pour un monde juste et solidaire, qui refuse donc toutes formes de domination, ne peut se considérer qu’évolutif. Il a prétention à répondre, constamment, aux réalités nouvelles : qu’il s’agisse des évolutions technologiques, des enjeux sociaux comme démographiques, des migrations humaines, comme des nouvelles donnes environnementales ou des incidences de l’activité humaine sur cette planète...
Définir un tel projet suppose aussi d’avoir la volonté de construire, ensemble, une union interprofessionnelle en phase avec les valeurs qui la fondent. Cela vaut pour les pratiques que nous mettons en œuvre tant dans le salariat qu’à l’intérieur de nos structures.
L’émancipation humaine, une vie affranchie des inégalités économiques et sociales, sont des perspectives accessibles. Elles supposent de travailler à les rendre crédibles.(...) Rendre concrètes nos « alternatives », les faire connaître comme les mettre en débat auprès des salarié-es est évidemment indispensable pour diffuser nos idées et valeurs. Cela passe par l’explication des enjeux autour des contre-réformes libérales, en les critiquant aussi bien politiquement qu’économiquement, pour mettre en avant l’urgence d’une autre répartition des richesses.
Solidaires n’est pas un appareil politique. Il reste cependant porteur d’un projet politique de transformation sociale c’est-à-dire constitué d’un ensemble de valeurs, de principes et d’objectifs s’inscrivant dans un contexte global (local, national, international). La crise l’a montré : créer les conditions sociales afin d’imposer d’autres choix (économiques, sociaux, écologiques) face aux néolibéralismes constitue une urgence sociale et environnementale. C’est ce qui fonde et rend nécessaire la transformation sociale. »

Dans ce cadre, Solidaires a défini différentes volets :
- la défense des intérêts individuels et collectifs,
- la recherche d’alternatives et la construction d’un véritable rapport de forces pour contrer les politiques néolibérales. Il s’agit de jouer un véritable rôle d’éducation populaire permettant de rendre accessibles les enjeux, nos analyses et nos propositions dans le but de les faire partager, et de créer les conditions de la mobilisation.
- un syndicalisme interprofessionnel. L’action syndicale doit agir sur tous les facteurs qui déterminent les conditions d’existence et de travail : il faut dépasser le strict cadre professionnel.
- un syndicalisme internationaliste : les interrogations, les aspirations et les pratiques syndicales de Solidaires sont partagées par bien d’autres collectifs syndicaux dans le monde. Il faut poursuivre, amplifier, et surtout rendre plus visible dans nos pratiques quotidiennes le caractère internationaliste de notre syndicalisme. Résister à la politique de l’Union Européenne passe par de grandes manifestations mais aussi par une pratique syndicale quotidienne, dans et hors des entreprises, qui prenne en compte cet aspect. »
L’Union syndicale Solidaires revendique aujourd’hui plus de 100 000 syndiqué-e-s. Elle a désormais une place dans le mouvement social qu’elle doit désormais développer pour peser davantage sur les plans local, national et international. Pour cela, il est nécessaire que SUD Éducation participe activement dans les Solidaires locaux, les formations, les instances décisionnelles et les commissions.
Pour cela les syndicats SUD éducation devraient le plus possible développer des liens interprofessionnels de sections à sections avec les autres organisations SUD/Solidaires sur les localités, les arrondissements et les bassins d’emplois. L’objectif que nous nous fixons et d’améliorer la réalité interprofessionnelle de Solidaires en construisant de véritables unions locales, ancrant plus encore notre syndicalisme dans le quotidien des salarié-es.

Les Solidaires locaux
Les Solidaires départementaux ont en charge les campagnes interprofessionnelles, la formation syndicale, la constitution de pôles juridiques et la coordination de l’activité des élus prud’homaux et des conseillers du salarié et l’aide à la création et au développement de sections syndicales.
Au congrès de 2011, la consolidation des Solidaires locaux a été constatée. Leur rôle a été renforcé avec le droit de voter lors des congrès et des Comités nationaux. Cependant, l’implication des sections et des syndicats locaux reste insuffisante. Pour construire des Solidaires locaux solides, peser localement dans les luttes et construire un rapport de force à la base, il est nécessaire que les syndicats les investissent et les animent.

Formation syndicale
La formation syndicale est un des leviers du développement de Solidaires. La formation syndicale interprofessionnelle est complémentaire et indissociable de l’activité de formation syndicale de chaque secteur professionnel.
« L’activité syndicale se construit sur l’expérience pratique concrète mais aussi sur des connaissances échangées et transmises collectivement. La formation syndicale permet l’appropriation et le questionnement d’une pratique et d’une identité syndicale entre le secteur privé et le secteur public, entre les travailleurs/euses à statut et les précaires, entre les déserts et les bastions syndicaux. »
La Fédération des syndicats SUD éducation encourage activement ses syndiqué-es à participer aux formations interprofessionnelles mises en place par le CEFI-Solidaires.

Congrès, Comité national, Bureau national, Secrétariat national
Toutes les décisions concernant la vie et l’activité de l’Union syndicale Solidaires sont prises à l’occasion des réunions du Congrès, du Comité national et du Bureau national. La structuration de Solidaires est décrite dans l’organigramme ci-joint.
Le congrès national est constitué par les représentants des organisations syndicales nationales et des Solidaires départementaux ou régionaux. Il se prononce sur le rapport d’activité, le rapport financier et définit les grandes orientations. Toute décision de l’Union syndicale Solidaires se prend au consensus. A défaut de consensus, un vote est organisé en deux collèges : les Solidaires départementaux et les syndicats et fédérations nationales. Entre deux Congrès, un Comité national se réunit tous les trois mois. Il définit les positions et les campagnes interprofessionnelles menées par l’Union syndicale Solidaires.
L’Union syndicale Solidaires est animée par un Bureau national dont les membres sont désignés par les organisations syndicales adhérentes. Chaque syndicat est responsable de sa délégation. Toute organisation qui adhère à l’Union syndicale Solidaires est représentée de droit au Bureau national.
Le Bureau national élit un Secrétariat national qui est renouvelé après chaque congrès. Le Secrétariat met en application les orientations et décisions définies par le Comité national et le bureau national de l’Union syndicale Solidaires. Les membres du secrétariat n’ont pas le droit de vote au Comité national et au Bureau national.

Commissions
Des commissions se réunissent régulièrement et produisent des réflexions et du matériel utiles aux organisations, nationales et locales.
Les principales commissions sont : syndicalisation / structuration, formation, femmes, internationale, écologie, immigration / sans-papiers, santé et conditions de travail, fonction publique, formation / Éducation/Recherches, Protection sociale.
Tous les syndicats et fédérations peuvent mandater des adhérent-e-s pour ces commissions thématiques.

Solidaires – Unitaires – Démocratiques
Être membre d’une union syndicale interprofessionnelle implique de l’investir régulièrement à toutes les échelles et non de se contenter de la rejoindre dans les luttes. Il est indispensable que tou-te-s les syndiqué-e-s participent activement aux différentes instances démocratiques de SUD Éducation et de Solidaires.
En effet, tout comme SUD Éducation n’est que ce que les membres en faisons, Solidaires ne sera que ce que les syndicats et fédération membres en feront. C’est pourquoi un engagement plus important de la Fédération des syndicats SUD éducation est nécessaire en consacrant plus de moyens syndicaux (temps, finance, militants) au développement de notre outil interprofessionnel.

La Fédération des syndicats SUD éducation décide en conséquence de contribuer au renouvellement du Secrétariat national de l’Union syndicale Solidaires avec un temps de décharge fédérale équivalent au moins à un mi-temps. Ces moyens humains sont bien attribués au fonctionnement de l’Union syndicale Solidaires : il ne s’agit pas d’une « représentation » de la Fédération au SN. Les membres du SN tenant en effet leurs mandats des instances de Solidaires, Congrès, CN et BN. La représentation de la Fédération incombant quant à elle aux mandatés fédéraux Solidaires.

La Fédération des syndicats SUD éducation décide donc également de décharger au moins trois mandatés Solidaires à mi-temps, chargés de suivre les travaux des BN et CN de Solidaires ainsi que des diverses commissions nationales de Solidaires.
Enfin l’engagement des syndicats SUD éducation, à la hauteur de leurs moyens, permettrait de participer localement à l’effort de structuration et de développement de l’Union syndicale Solidaires, y compris en déchargeant des camarades pour cela.


voir schéma explicatif de la structuration de Solidaires dans la pj

Documents joints

SUD Éducation doit renforcer son implication (...)

Agenda

<<

2019

>>

<<

Septembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456