SUD éducation a mis son simulateur à jour - et attend toujours celui du gouvernement

vendredi 13 décembre 2019
mis à jour samedi 14 décembre 2019

Suite aux annonces d’Édouard Philippe, SUD éducation a mis à jour son simulateur en ligne sur retraites.sudeducation.org. La mise à jour tient notamment compte de l’annonce d’Édouard Philippe concernant les personnels nés avant 1975, et du décalage de l’âge de départ à la retraite à 64 ans.

L’essentiel du projet annoncé par le Premier ministre reprend le cœur du rapport Delevoye : retraite à points, pension calculée sur la base de l’ensemble de la carrière, inégalités aggravées pour les femmes et les salarié-e-s handicapé-e-s, valeur de service du point.
Les conséquences sont évidentes : les pensions de tous les personnels baisseraient de plusieurs centaines d’euros si le projet du gouvernement venait à s’appliquer.

Voici ce que projette le gouvernement :

  • si vous gagnez 1000€ pendant 43 ans (carrière complète)
  • vous gagnerez 13 060 points (1000 × 12 mois × 43ans × 0,2531 (cotisations) / 10 )
  • Votre pension mensuelle brute sera alors de 599€ (13 060 × 0,55 /12)

Désenfumage

►Le gouvernement nous dit : 12 × 43 × 0,2531 / 10 × 0,55 /12
►Il faut traduire (au mieux) 60% du salaire moyen

Cela signifie que le projet de réforme propose un taux de remplacement à 60% sur le salaire moyen de l’ensemble de la carrière : c’est très inférieur aux 75% du dernier traitement dans la Fonction Publique ou des 25 meilleures années dans le privé. Et cela si vous travaillez jusque l’âge-pivot (65 ans pour la génération 1975), sinon il faudra aussi déduire un malus de 5% par année sous l’âge pivot.
Enfin, pour les précaires, il ne sera pas possible de “bénéficier” de la pension minimum garantie 1000€, puisque la condition est d’avoir une carrière complète. Or les précaires sont justement celles et ceux qui travaillent le plus à temps partiel et qui connaissent le chômage, donc leur carrière est incomplète. Cela signifiera donc le minimum vieillesse (903€ en 2020) pour les précaires.
Il est évident que si le gouvernement se refuse à produire un simulateur, c’est bien parce qu’un tel outil mettrait en évidence ce que qu’affirment SUD éducation et les organisations syndicales engagées dans la construction du mouvement social depuis le 5 décembre.

Pour SUD éducation, le projet Macron - Delevoye n’est ni amendable, ni négociable.

SUD éducation appelle les personnels à se mettre massivement en grève le 17 décembre avant, après.

Documents joints

sud education a mis son simulateur à jour

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2020

 

<<

Juin

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293012345